Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 16:22

Risque souverain  et élections  

 

 

 

 

 

 

           On sait que la reprise actuelle est conditionnée par deux évolutions : les cours du pétrole  et les risques d’insolvabilité des Etats.

       Le risque souverain est assez naturellement explicable par les évolutions politiques car la décision de laisser filer les déficit certaines années ou de se montrer rigoureux d’autres années obéit assez logiquement au cycle électoral, c'est-à-dire au calendrier politique.

      Cependant s’agissant des Etats-Unis, ce sont principalement les fluctuations de la croissance, autre variable politisée, qui exercent leur influence.

 

 

 

 

1) les liens entre déficit publiques et politiques

 

 

        Nos graphiques nous montre l’évolution du solde des administrations publiques pour les Etats-unis et l’ensemble de l’OCDE depuis 1950.

 

 

 

GT histo 1 

GT histo -2 2                                   

 

        Nous observons une certaine régularité dans l’évolution des comptes publiques américains en pourcentage du PIB : les débuts de mandats connaissent plutôt une dégradation du fait de la contraction de la croissance (réduction du dénominateur) et de l’impact d’une faible croissance sur les recettes publiques. Inversement les fins de mandats ainsi que le souligne les flèches jaunes sont l’occasion d’une amélioration des comptes publiques, aidée par la relance préélectorale. Ainsi la deuxième année de mandat américain est en moyenne la plus mauvaise année en matière de compte publique pour les États-Unis, et par effet de propagation pour l’ensemble de l’OCDE. Ainsi les craintes qui se sont fait jour en 2010 étaient-elles prévisibles.

        Comme souvent, ce cycle ne se reproduit pas à l’identique, il existe des différences selon la couleur politique et surtout le numéro d’ordre du mandat (alternance ou refroidissement). Nous reproduisant en annexe les 4 cas que l’on peut distinguer.

        Sur les graphiques précédents,  nous avons souligné par une flèche verte le report dans l’amélioration lors des alternances de droite (notées DA), la récession étant profonde alors en début de mandat. Inversement les politiques expansionnistes pratiquées par lors des alternances de gauche entraîne précocement un mouvement d’amélioration (GA).

      On peut évoquer un effet de structure : pour qu’une couleur politique obtienne un second mandat, il faut que la fin de premier mandat est été particulièrement prospère. Toujours est-il que les début de second mandat voit une amélioration forte des fiances publiques (notés 2M) .

 

 

2) Prévision par analyse graphique

 

 GT mandat 2

                                       

       Nos projections politiques réalisées à travers la moyenne des autres expériences d’alternances démocrates montre que le début du mandat d'Obama s'inscrit dans les évolutions passées, seul le niveau absolu est plus faible 

      A partir de 2013, l’obtention d’un second mandat pour les démocrates signifierait une poursuite de l’amélioration assez fortement jusqu’en 2014, moins par la suite. En cas d’alternance républicaine, ce serait plutôt les années 2014 ou 2015 qui pourrait voire s’essouffler le mouvement de contraction des déficits publics, les républicains entamant leur mandat par des politiques de refroidissement. La fin de mandat, c'est-à-dire l’année 2016 voire 2017 serait mieux orienté.

  

 

 

3) Notre modèle politico-économique.

 

 

        Nous avons repris notre modèle politico-économique déjà utiliser pour prévoir le PIB, la bourse, les Taux d’intérêt ou le chômage outre atlantique.

Celui-ci est basé sur la distinction de 4 conjectures politiques : les alternances républicaines, les reconductions républicaines, les alternances démocrates et les reconductions démocrates.

       Ainsi, pour prévoir la mandature 1981-1985 nous avons utilisé la moyenne des alternances républicaines connues alors depuis 1945 (1953/57, 1969/73). De même pour prévoir les évolutions pour la mandature 2009–2013, nous utilisons les 3 alternances démocrates (1961/65, 1977/81, 1993/97).

 

 

 

 

GT prev politico

 

       Nous obtenons un coefficient de corrélation de 0.39 ce qui n’est pas faible. Pour les années 2013, 2014, 2015, et 2016 ; nous observons que les scénarios sont assez différents selon que ce soit l’hypothèse d’une alternance républicaine ou d’une reconduction démocrate qui est retenue. Nous avons repris ces simulations en les adoptant ou profil des années précédentes pour nos projections graphiques de début d’étude.

 

 

                                        

                                            Annexes

 GT DA

 

 

GT DR

 

 GT GA

 

GT GR

 

                                

 

 

                                                         Christian Guy – Mars 2011

Partager cet article
Repost0
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 09:12

   Pib du Luxembourg :

 si l’évolution reste moyenne en 2011 et 2012 la reprise sera pour 2013-2014

 

 

 

 

 

LUX enfin

 

Le cycle électoral du Luxembourg est assez régulier, seuls 2 mandats depuis 1954 ne possèdent pas de reprise préélectorale, et la baisse post électorale est assez systématique.

      L’existence d’une cycle électoral au Luxembourg est intéressant à notée, car cela souligne l’importance des facteurs institutionnels (absence de dissolution) par rapport à des facteurs économique à priori peu favorables à l’existence d’un cycle dans ce pays du fait de sa très forte intégration économique qui lui fait perdre un importante autonomie dans sa politique économique.

 

         Que peut-on prévoir pour les trimestres à venir ?

 

 

       Nous avons présentés pour 2011 et 2012 les prévisions de l’OCDE. Dans l’éventualité ou le niveau de la croissance resterait faible au Luxembourg en cours de mandature, c'est-à-dire en 2011 et 20121, on pourrait anticiper une reprise pour  2013 ou 2014. 2014 est l’année de l’élection législative que le Luxembourg à le bonheur de voir en même temps que les élections européennes…..deux précautions, ou deux reprises préélectorales valent mieux qu’une.

 

                                      Christian Guy -  Février 2011

 

 

                           Annexe : cycle électoral du Luxembourg

 

                         

 

 

                                             LUX mandat

 

  LUX mandat prev

 

                          Ces prévisions sont exprimées :

-  en valeurs relatives par rapport aux évolutions mondiales (une hausse prévue signifie une moindre baisse ou une plus forte hausse qu'ailleurs)

-  toutes choses égales par ailleurs  (évènements non prévisibles tels les chocs pétroliers, les crises financières non pris en en compte)

-  la précision visée est semestrielle

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 08:25

        

 

CAC 40 : relativemet aux autres bourses, il pourrait souffrir de l'approche des élections  

 

 

 

 

        Nous présentons les prévisions 2011 et 2012 pour le différentiel boursier de la France par rapport à la zone euro.

 

 

 F 07 12

 

         Nous observons qu’après un premier semestre 2011 où le CAC 40 serait encore en hausse, les semaines ou mois à venir seront donc loin d’un crash,  relativement aux autres places européennes s’entend ;  il faudrait redouter une baisse de la bourse de Paris  à partir du troisième trimestre 2011, le début 2012 voyant se poursuivre la baisse des actions à la bourse de Paris. 

        La bonne année 2008-09 ou le différentiel positif fût élevé du fait de la capacité de la France à amortir le choc grâce à son système de protections sociale et de sa faible dépendance par rapport aux marchés extérieurs, se paye à présent que peut tourner vers les exportations, elle peut moins bien que d’autres profiter de la reprise des pays émergents ou de celle Etats-Unis. A cela s’ajoute à partir de l’été 2011 l’approche d’une élection présidentielle qui est toujours une période d’incertitude peu prisée des cambistes. 

 

             Notre modèle

 

        Pour établir nos prévisions, qui confirment notre  analyse graphique d’une étude précédente, nous avons mis en place une nouvelle méthode basée sur la prévision des deux dernières années d’un mandat en fonction des évolutions des 3 premières. Par le biais de régressions linéaires introduisant des variables politico économiques, nous obtenons un R2 de 0.98 pour expliquer les trois premières années de la mandature allant de  2007 à 2010. On conserve ces variables qui ont ainsi prouvé leur efficacité pour effectuer nos projections pour 2011 et 2012.

         L’annexe nous montre que cette méthode est assez efficace pour les mandats français depuis 1988, une certaine normalisation étant à l’œuvre. Nous obtenons un coefficient de corrélation de 0.92 pour les prévisions 2005/2007, de 0.79 pour les années 1991/93, les résultats sont plus décevant pour les années 2000/2002 avec un coefficient de 0.11.

         Avant 1988, l’histoire est plus chahutée, avec des mandats présidentiels interrompant le cycle législatif, des craintes (77 et la peur de l’arrivée de la gauche), des bonnes surprises (la victoire de la droite en 1978) ou des mauvaises (l’effondrement de la bourse après le 10 mai 1981).

 

        La norme étant ainsi qu’en atteste le graphique 1 est une bourse haussière en deuxième année et baissière en dernière. Ainsi la hausse relative de la bourse française en 2008 -2009 était conforme aux attentes, la baisse à partir de l’été risquerait de suivre la même proximité avec les tendances moyennes….  

 

 

                                                          

                               Christian Guy -  Février 2011

                                 Docteur en Sciences économiques

                                                          Agrégé de Sciences sociales

 

 

F D et G bourse

 

 

F 58 73

 

  F 62 67

 f 68 73

 

f 73 78

 

  

f 81 86

 

 

f 88 93

        

 

f 97 02

 

 f 97 02

 

 

F 02 07

 

 

 

 

      Nous présentons les tableaux de régressions linéaires sur demande.

 

Ces prévisions sont exprimées :

-  en valeurs relatives par rapport aux évolutions mondiales (une hausse prévue signifie une moindre baisse ou une plus forte hausse qu'ailleurs)

-  toutes choses égales par ailleurs  (évènements non prévisibles tels les chocs pétroliers, les crises financières non pris en en compte)

-  la précision visée est semestrielle.

 

                                      Christian Guy -  Février 2011

 

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 16:00

 

 

L’arbitrage automobile / immobilier  



 

 

            

               auto, immo, ….deux timing différents...à exploiter en bourse…et à savourer financièrement sans modération.

 

 

 

a-mis histo 2

 

 

 

        1) une rapidité d’ajustement différente

 

 

           Les rapidités d’ajustement à un choc récessif ne sont pas les mêmes selon les secteurs. Le cycle d’un produit semi périssable à ajustement rapide comme l’automobile, n’est pas le même que celui d’un bien durable à ajustement long comme le bâtiment.

Ainsi, de légères reprises de l’activité, ou des mesures de stimulations comme les primes à la casse ou la  baisse des taux d’intérêt, suffisent inciter les ménages à rapidement s’endetter ou à ouvrir leur porte monnaie pour renouveler leurs véhicules ‘au bout du rouleau’.

 

           Par contre, le processus est beaucoup plus lent pour le bâtiment.

 Pour que les ménages acceptent et puissent s’endetter à long terme, il faut que l’horizon financier compte tenu de l’importance sommes empruntées soient dégagé, que le processus de reprise de l’activité soit assez ancien pour qu’on observe une baisse du chômage, (variable conjoncturelle en retard de 2 trimestres sur la croissance).

          A ces variables économiques s’ajoutent des données sociales qui sont les conséquences des mouvements de la croissance à long terme comme la natalité, la formation des couples et la mobilité spatiale.

Troisième donnée qui dissocie le bâtiment de l’automobile : un processus spéculatif, une fièvre immobilière, qui caractérise les fins de cycle de croissance.

 

 

 

      2) A l’intérieur d’un mandat.

 

 

         Examinons à présent ce qui se passe à l’intérieur d’un mandat (cycle interne). Au cycle de 2 ans de l’automobile s’oppose un cycle plus long de 4 ans pour l’immobilier.

        Les premiers trimestres d’un nouveau mandat se réalisent souvent dans un environnement économique dégradée.

Les débuts de mandats de Droite sont marqués par un ralentissement du à ses politiques restrictives, surtout lors des alternances. Ceux de Gauche commencent également souvent dans une situation difficile, souvent antérieure au nouveau mandat, situation difficile qui explique justement l’appel de la gauche par les électeurs.

       Notre graphique nous montre le rapide redressement de l’automobile, dés la seconde année, alors que l’immobilier continue à s’enfoncer dans le marasme. Par contre la 3 éme année sera à nouveau l’occasion d’une chute, alors que la quatrième année verra une amélioration.

     Par contre, pour l’immobilier le déclin entamé en début du mandat mettra deux fois plus de temps à s’arrêter. Le point bas est atteint au milieu de la seconde année alors que les ventes automobiles sont déjà vivement reparties. Le lent redressement immobilier durera  2 années. Le point haut est atteint en fin de troisième année.

En annexe nous publions les distinctions selon la nature du mandat. On observera que tous les mandats connaissent avec régularité la séquence de la double hausse, celui-ci apparaissant un peu plus tôt lors des alternances de droite, compte tenu de la vigueur de la récession qui les caractérisent généralement.

 

 

 

         3) Exploiter ces déphasages entre automobile et immobilier.

 

 

 

auto-mise mandat 

       La courbe bleue présente le solde immatriculation automobiles moins vente immobilières. Ce différentiel évolue en faveur de l’automobile à deux reprises avant la mi mandat, en moyenne du troisième trimestre de la premier année (noté 1-3) au deuxième de la seconde année (notée 2-2). Le second mouvement de différentiel favorable à l’automobile se situe en cours de quatrième année, de son premier trimestre (noté 4-1) au troisième noté 4-3).

 

       4) Historique récents et prévisions.

 

  a-mi prev 2

 

 

 

        Ce graphique nous montre depuis 1987  l’évolution du différentiel automobile – immobilier. Nous observons comme sur le premier de la période 59/87 assez régulièrement les hausses de première moitié de mandat (flèche jaune en pointillé) et de seconde moitié de mandat (flèche jaune plein).

Il existe d’inévitables effets de déports (reprises précoces) ou reports (reprises tardives), l’ampleur des fluctuations est également assez différente selon les cas. Le cycle électoral ne serait plus le cycle électoral sans sa traditionnel instabilité….pas de perspectives de gains sans un minimum de peine…et de risques.

 

 

 

         5) Que prévoir pour les trimestres à venir ?

 

         La première moitié du mandat de Barack Obama a été marqué par un décalage, la très forte chute de l’immobilier ayant été plus prononcée que celles de l’automobile (consulter nos prévisions pour l’automobiles et le bâtiment aux Etats-unis pour 2011 et 2012) ce qui a entraîné un prolongement du mouvement favorable à l’automobiles en 2009, au-delà de la fin de mandat en 2008. La reprise de première moitié apparaît donc avec retard depuis le deuxième trimestre 2010. Elle devrait se prolonger jusqu’à la mi 2011.

De la mi 2011 à la mi 2012 on devrait au contraire voire apparaître un vif redressement au profit de l’immobilier, avant que le placement automobiles ne redeviennent à nouveau plus intéressant en  de la mi 2012 au début de 2013.

               

 

                                                       Christian Guy  - Janvier 2011

            

 

 

                                         contact : previsions.bourse@orange.fr

                                                

 

                                                  Annexe

  

us DA v auto immo

 

 

 

us DA auto immo

 

 

us GR auto immous GA auto immo

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 11:07

Gold forecasting  2013 .

 

We anticipate a decrease in 2013.

 

 

 

 

 

 

 

Gold price

       Forecasting Gold prices is supposed to be ready difficult.

 

       We use for that an american predisential election model to do it.

 

       On our graphs, we see that during the first year of a new Presidential’s term, there are usually a decrease of Gold prices. The explanation is that te world GPB is not very good  during this precised year. At the begining of a new American Presidential’s term, there is often restrictiv politics trying to decrease the inflation.

      There are exception for democrat’s new mandates*: in 1977 (Carter), 1993 (Clinton), and (Obama) 2009. New democrat’s presidential administration try to increase the GPB. This strategy increases by this way the Gold prices.

 

 

      What can we forecasts for the future 2011, 2012, 2013 ?

 

    

 

  It is difficult to say what will happen in 2011 and 2012. But we can suppose that probably Gold prices will decrease in 2013. The reason is that even if the president will be democrate, this will not be a democrat’s new mandates*situation

 

 

                                         Christian Guy 2010

 

  •   * democrat’s new mandates means that the predecessor was a republican president.

 

 

 

                                                     

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 05:36

Prévisions pour l’économie de la Russie : reprise pour 2012.

 

En décembre 2010, début 2011 c’est peut-être le moment d’acheter des actions de la bourse de Moscou.

 

 

 

 

Russie PIB

 

 

Russie bourse

 

          Nous établissons à l’aide du cycle électoral des prévisions à un deux ou trois ans, toujours de façon relative aux autres pays. Ainsi une prévision de reprise pour la Russie en 2012 signifie qu’elle sera moins fortement touchée par une crise, ou profitera plus d’une reprise que d’autres pays.

          Pour la Russie, pays soumis aux fluctuations des cours du Pétrole, encore plus qu'ailleurs elles s’entendent ‘toutes choses égales par ailleurs’, ou ‘ceteris paribus’ si on préfère la version latine.

          La Russie, hasard de l’histoire ? , a callé ses dates d’élections  sur celles des Etats-unis…le hasard fait vraiment bien les choses, car ainsi son économie profite de la reprise préélectorale de l’ensemble de l’OCDE dans le sillage de l’économie américaine…il est vrai que les élections russes seraient 6 mois après les américaines plutôt que 6 mois avant, cela seraient encore plus profiatble….

         L’évolution du PIB et de la bourse (Micex en roubles ou RTS en dollars)  laisse apparaître une hausse 6 trimestres avant les élections. Elle prend fin avec celles-ci, parfois le fléchissement intervient même un trimestre auparavant. Notons l’effondrement du PIB et de la bourse qui a fort opportunément attendu la tenue des élections de juin 2008 pur apparaître….

 

         Que prévoir pour les trimestres à venir ?

 

        Toutes choses égales par ailleurs, et en Russie la situation politique est un autre élément à prendre en compte avec le couple rival Poutine  - Medvedev, il semblerait opportun d’acheter des actions russes ou trackers à partir de janvier, février mars 2011, et peut-être même des à présent, pour s’en défaire, si fortune a été faîte au printemps 2012. un réserve, si la chute du PIB a été forte en 2009 , il n’en n’a pas été de même des cours de la bourse de Moscou, ce qui pourrait réduire les potentialité de hausse à l’occasion de la reprise de 2011-2012.

 

 

 

                                                  Christian Guy - Novembre 2010.

 

 

 

Toutes les prévisions sont exprimées :

-  en valeurs relatives par rapport aux évolutions mondiales (une hausse prévue signifie une moindre baisse ou une plus forte hausse qu'ailleurs) , 

-  toutes choses égales par ailleurs  (évenements non prévisibles tels les chocs pétroliers, les crises financières non pris en en compte),

-  la précision visée est semestrielle.

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages