Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 10:24

Prévisions économiques pour l’Espagne en 2011, 2012, 2013.

 

Prévisions de la Bourse de Madrid : risques présents

 sur l’année 2011

remontée possible en 2012 – 2013.

 

 

 bourse espagne

 

 

       Nous présentons nos prévisions à une, deux et trois années pour la bourse d’Espagne.

         

            Le cycle électoral espagnol est d’une régularité moyenne.  Aux problèmes des dissolutions, mais avec 2 en 35 ans cela reste modérée, s’ajoute celui des relations avec la construction européenne qui affecte beaucoup les évolutions espagnoles. La confiance dans  l’économie espagnole est corrélée avec sa capacité à intégrer l’Europe.

L’entrée dans l’union en 1986 a formidablement dopée la bourse madrilène pendant 3 années. L’inévitable chute en 89 supprimera la reprise préélectorale. Même chose 8 ans plus tard, l’intégration un peu surprise à la zone Euro en 1997 a stimulé la bourse sur la première moitié du mandat, provoquant là encore une chute en fin de mandat, supprimant à nouveau la reprise préélectorale.

       Par contre pour les autres mandats, la reprise préélectorale est bien au rendez vous. Commençant dés la troisième année, elle n’est pas perturbée par les 2 dissolutions qui se produisent alors que la reprise est déjà entamée.

 

      Que prévoir pour les trimestres à venir ?

 

       Les incertitudes sur la solvabilité de la dette souveraine n’incitent guère a être optimiste pour la bourse madrilène en 2011. Même en  leur absence, ‘une purge’ de mi mandat était nécessaire puisqu’elle ne s’était pas produite en début de mandat du printemps 2008 à celui de 2010.

       La sortie de l’Espagne de l’Euro serait-elle une si mauvaise chose ? En dévaluant sa monnaie, l’Espagne pourrait conduire un politique budgétaire plus restrictive, la contraction de la demande interne étant compensée par l’expansion de la demande externe. La sortie du SME du Royaume uni en 92 avait enclenché un processus de reprise dés 93, soit un an avant le reste de l’Europe.

       Mais l’Espagne n’est pas le Royaume uni. Il n’était resté qu’une 18 mois dans le SME quand l’Espagne est présente depuis 25  dans l’aventure monétaire européenne. Si le Royaume uni pouvait vivre sans l’Europe, la dépendance de la bourse madrilène vis-à-vis de l’intégration européenne laisse à penser qu’au moins dans un premier temps une sortie de l’Euroland serait sévèrement sanctionnée.

Quelque soit l’issue de ces incertitudes, il semble raisonnable de se tenir à l’écart des actions espagnoles durant le premier semestre 2011. La reprise préélectorale viendrait plus tardivement que d’habitude, en cours de quatrième année soit fin 2011. Présente en 2012, elle déborderait même peut-être sur le début 2013, si elle n’avait commencée qu’en 2012. 

 

 

                                     Christian Guy – Décembre 2010

 

 

Toutes les prévisions sont exprimées :

-  en valeurs relatives par rapport aux évolutions mondiales (une hausse prévue s

Toutes les prévisions sont exprimées :

-  en valeurs relatives par rapport aux évolutions mondiales (une hausse prévue signifie une moindre baisse ou une plus forte hausse qu'ailleurs)

-  toutes choses égales par ailleurs  (évènements non prévisibles tels les chocs pétroliers, les crises financières non pris en en compte)

-  la précision visée est semestrielle.

ignifie une moindre baisse ou une plus forte hausse qu'ailleurs)

 

-  toutes choses égales par ailleurs  (évènements non prévisibles tels les chocs pétroliers, les crises financières non pris en en compte)

-  la précision visée est semestrielle.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 07:00

 

Un modèle de prévision pour l’arbitrage Taux d’intérêt de court terme / taux d’intérêt de long terme de la FED pour 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

 

 

 

 

 

ict lt modéle

 

        Nous reprenons ici notre habituel modèle de prévisions économétrique (voir prévisions pour les Etats-unis 2010 -2016). Celui-ci est basé sur la distinction en 4 cycles électoraux possibles : alternance républicaine, démocrate, Reconduction républicaine, démocrate.

Notre graphique nous donne les résultats des évolutions passées : les simulations historiques possèdent un coefficient de corrélation de 0.49, il atteint même 0.62 sur la période 1993 / 2010. On peut donc juger ce modèle de prévision comme assez fiable.

        Sur cette base, il est possible de pronostiquer une remontée du rapport taux courts sur taux longs à l’été 2011, peut-être même avant.  Une légère pause environnerait les présidentielles de 2012.

       Une victoire républicaine en 2012 provoquerait globalement des taux courts plus bas, surtout en 2013 et 2014, le début des mandats de la Droite  étant assez récessif. Le rapport attendrait 2015 pour baisser chez les Démocrates…il faut bien enclencher la reprise préélectorale ! . Par contre les taux seraient haussiers en  2016, quelque soit la conjoncture politique  

 

 

 

 

                                                    Christian Guy  - Décembre 2010

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 11:07

Gold forecasting  2013 .

 

We anticipate a decrease in 2013.

 

 

 

 

 

 

 

Gold price

       Forecasting Gold prices is supposed to be ready difficult.

 

       We use for that an american predisential election model to do it.

 

       On our graphs, we see that during the first year of a new Presidential’s term, there are usually a decrease of Gold prices. The explanation is that te world GPB is not very good  during this precised year. At the begining of a new American Presidential’s term, there is often restrictiv politics trying to decrease the inflation.

      There are exception for democrat’s new mandates*: in 1977 (Carter), 1993 (Clinton), and (Obama) 2009. New democrat’s presidential administration try to increase the GPB. This strategy increases by this way the Gold prices.

 

 

      What can we forecasts for the future 2011, 2012, 2013 ?

 

    

 

  It is difficult to say what will happen in 2011 and 2012. But we can suppose that probably Gold prices will decrease in 2013. The reason is that even if the president will be democrate, this will not be a democrat’s new mandates*situation

 

 

                                         Christian Guy 2010

 

  •   * democrat’s new mandates means that the predecessor was a republican president.

 

 

 

                                                     

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 19:14

Crédits immobiliers faibles en 2011 2012. 

 

Spéculer sur l’arbitrage taux d’intérêt à court terme / taux d’intérêt à long terme aux Etats-unis

 

 

Jouer la hausse des taux courts à partir de l'été 2011, leur baisse fin 2013 en cas de victoire républicaine

 

 US ict i lt histo

 

us ict ilt prévisions 

          Notre graphique nous présente le rapport taux d’intérêt à court terme / taux d’intérêt à long terme pour les Etats-unis depuis 1953. Pour les personnes souhaitant souscrire un emprunt immobilier à bas prix en 2011 , 2012, , le choix entre taux révisble / taux fixe demane de connaître  l'évolution des taux d'intérêt de court et long terme.

         On sait que les taux courts sont liés à la politique conjoncturelle, corrélés positivement à l’inflation et au PIB Ils sont orientés à la hausse en cas de surchauffe.

         Les taux longs rendent en partie compte de ces évolutions, mais aussi des tensions entre demande de financement (déficit budgétaire notamment) et capacité de l’épargne mondiale.

         Mais nous allons découvrir dans cette étude qu’en relation avec ces facteurs ils sont  fortement lié à la conjoncture politiques.

 

         Lors des mandats d’alternances les différences entre Gauche et Droite sont appréciables. Les Démocrates arrivent au pouvoir dans une période de crise et commencent par relancer la croissance alors que les Républicains y accèdent en période de prospérité et privilégient alors au début une politique de refroidissement.

         Ainsi, les mandats d’alternances connaissent une hausse quasi continue de ce rapport les trois premières années, avant qu’une reprise bien enclenchée et même inflationniste, ne poussent à baisser les taux d’intérêt à court terme la quatrième année.

         Les alternances Républicaines, sont caractérisées par une baisse graduelle de ce rapport, alors que se réduit l’inflation et qu’il apparaît nécessaire de relancer la croissance pour les élections de fin de mandat.

         Les seconds mandats commencent en haute conjoncture, sans quoi il n’y aurait pas d’obtention d’un second mandat…. La croissance est particulièrement prononcée pour les républicains qui avaient entamé  leur premier mandat par une forte récession.  Cette croissance déclinera en cours de mandat à l’occasion d’une crise, souvent brusque, mais qui intervient à des dates différentes. Parfois en début de mandat (crise de 1973), en milieu (récession de 1958, crise du golfe en 90,  ou en fin (crash de 1987, crise de 2008). Ces subites décélérations nécessiteront une chute des taux court plus ou moins précoce.  

         Les reconductions démocrates débutant dans un prospérité plus relative, on observe une hausse des taux courts en deux  reprises, entrecoupées la troisième année par une baisse afin d’aider à la reprise pré électorale.

 

        Que prévoir pour les trimestres à venir ?

 

        Si à ma mi 2011 la reprise préélectorale est bien enclenchée, on devrait voir le rapport taux d’intérêt de court terme / taux d’intérêt de long terme augmenter jusqu’à l’été 2012. En cas de victoire de Barack Obama en 2012, on observerait deux nouvelles poussées de notre rapport, en 2014 et 2016. Par contre une victoire républicaine en 2012 conduirait à une baisse du rapport taux courts/ taux longs dés fin 2013.

  

 

 

                                                              Christian Guy - Décembre 2010.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 06:58

France : Exsite-t-il un cycle électoral

dans le bâtiment  ?

 F bati 2

 

       Le grand public est très sensible aux évolutions des prix de l’immobilier ancien pour 2011 ou 2012. Les faible taux pour les crédits immobiliers en 2011, 2012 , peuvent contribuer à doper le marché, aisni que les formule de prêt conventionnés (PEL rénovés) ou à taux zéro. Cependant, les fluctuations des mises en chantier en sont assez voisines…..et les expliquent même à long terme : une insuffisance des mises en chantier renforce le déséquilibre entre offre et demande, ce qui ne peut qu’être inflationniste en terme de prix.

 

        Or, nos courbes des mises en chantier nous montrent qu’elles sont assez sensibles aux dates des élections.

        L’année suivant celle-ci étant généralement consacrée à des politiques restrictives, on observe alors assez souvent une chute des mises en chantier, en valeur absolue ou relativement à l’évolution européenne : 1957, 1966, 1970, 1974, 1989, 1996, 1998, 2003.…il n’y a guère que 1963, 78, 87 et 94 qui fassent exceptions, mais chaque fois ces années faisaient suite à une mauvaise période, un rattrapage était nécessaire.

       Soulignions également sur le plan politique le plus grand intérêt que porte la droite à ce secteur, trois des quatre exceptions citées sont des années faisant suite à l’arrivée de la droite au pouvoir, une droite qui multiplie souvent les dispositifs fiscaux en faveur de l’immobilier.

Les années d’élections sont favorables aux mises en chantier, elles profitent des relances préélectorales. Ainsi, en valeur absolue ou relative aux évolutions  européennes : 1965 ,1973 , 1981 ,  1986 ,1988 , 1993 , et dans une moindre mesure 2002 sont des années qui voient les mises en chantier bien orientées.

 

        Que prévoir pour les trimestres à venir ?

 

        2012, années d’élections, devrait donc logiquement être une année de nombreuses mises en chantier. Par contre 2013, surtout en cas d’arrivée au pouvoir de la gauche, devrait être moins favorable.

 

 

                                    Christian Guy  - Décembre 2010.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 06:30

 

 

 

                    Existe-t-il un cycle électoral des ventes automobiles en France ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

          L'importance économique du secteur de l'automobile rend peu probable un désintérêt total de l'action politique à son endroit. Les primes à la casse des balladurettes, juppettes et des années 2009/2010 en ont été l'exemple.

          Plus globablemnt, un secteur aussi cyclique que l'automobile ne peut manquer d'être affecter par les mouvements économiques de relance puis de refroidissement que l'on rencontre au voisinage des élections.

 

 

  

 

F auto Histo 

 

f auto prev

 

         Nos graphique nous présentent les immatriculations automobiles en France . Les barres verticales rouges indiquant les élections présidentielles et législatives.  Nous observons clairement un cycle de 3 ans après  les élections. Chaque fois, les ventes automobiles restent bien orientées un ou deux trimestres après les élections, aidées par la reprise préélectorale, puis le marché baisse pendant deux années. Le redressement vigoureux des ventes est pour la troisième année.

         Passé ce temps électoral, le marché évolue en suite au gré des variables économiques (pétrole, récession…prime à la casse…). D’une façon générale, il rechute la quatrième année avant de connaître une légère remontée la cinquième, dés lors que le mandat dure bien jusqu’à son terme légal de 5 ans.

 

Que prévoir pour les trimestres à venir ?

 

     Après les élections de 2007, la reprise de 3éme année a eu lieu en 2010, aidée par les mesures de prime à la casse. On n’oserait dire que celles-ci à l'image de celles de 1996 étaient inutiles, mais on était bien chaque fois en 3 éme année de mandat,  période  de renouvellement du marché.

    Logiquement, toutes choses égales par ailleurs ( crise de la dette, choc pétrolier...) , 2012 devrait être une bonne année...avant que le marché ne se retourne en 2013 -2014 et reprenne en 2015 ....

 

 

 

                                                                                   Christain Guy - septembre 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 08:13

Marché de l’automobile aux Etats-unis : 

 

les ressorts électoraux  

 us auto élec histo

 

 

 

us auo elec prev 

 

 

     

  

     Faut-il acheter des actions de la General motors, de Ford ou de chrylser - fiat, voire de Toyota en 2011 ?

 

     Nos graphiques présentent les statistiques des immatriculations automobiles aux Etats-unis  depuis 1959, en progression sur un an.

 

         Nous observons un double mécanisme d’inversion.

 

          Le premier est lié aux élections et est présentés dans les deux premiers graphiques. Nous constatons que la tendance à l’oeuvre  dans les 6 trimestres avant les élections est systématiquement inversée dans les trimestres entourant les élections. Ainsi si le marché de l’automobile était en baisse par exemple de l’été 2007 au premier trimestre 2009, on observera ensuite un rebond.

         En général l’inversion est proportionnelle à la tendance première. Ainsi la lente progression préélectorale avant les élections de 2004 a donné leu à une lente érosion post électorale en 2005-2006. Inversement, la vive progression de l’année 1996 a eu comme pendant le rapide déclin de l’année 1997. Nous avons noté en regard des pics ou point bas, le trimestre ou s’observait l’inversion. 0 correspond au trimestre de élection, -1 signifie un trimestre avant l’élection, +2 deux trimestres avant la consultation électorale.

 

         A l’inversion électorale s’ajoute celle de mi mandat. Nous avons noté sur les deux derniers graphiques les trimestres  ou se constatait cette inversion : il s’agit en général du 7 éme ou 8 éme trimestre suivant les élections. Là encore, on observe une proportionnalité dans l‘inversion : un forte chute entraînera un forte hausse par exemple. Les formes sont un peu plus irrégulières que pour l’inversion électorale : ainsi on observe en  78 et 82 un pic à double tête, c’est le trimestre entre les deux têtes qui a été pris pour référence. Dans le  mandat 85/89, la seconde partie qui devait être une chute sera perturbée par un trimestre subit de forte hausse, le contre-choc pétrolier stimulant ponctuellement le marché d l’automobile.

 

          Comment expliquer ces phénomènes :

 

       Nous avons également porté sur ces graphiques l’évolution du PIB. On peut constater que le marché de l’automobile n’est que faiblement corrélé, avec un trimestre de retard, à ses évolutions. Il est non seulement plus instable, mais surtout semble dépendant de logiques propres. L’inversion électorale peut clairement inciter à penser à la prise de mesures gouvernementales pour stimuler un secteur stratégique. De même à mi mandat, en fonction de l’évolution de la conjoncture, le gouvernement prendra des mesures de soutien.

 

 

         Que prévoir pour les trimestres à venir ?

 

 

        Début 2011 nous sommes à mi mandat, donc dans la période d’inversion. La forte chute de 2010 due à la fin des mesures de stimulation de 2009 va donc laisser pace à une forte hausse jusqu’à l’été 2012. Là au contraire devrait apparaître une période de baisse, à sont tour inversée en 2013…

 

 

 

                                       Christian Guy -  Décembre 2010

 

 

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 00:47

Inde , Bourse de Bombay: acheter en 2011, début 2012, pour revendre en 2013 et 2014.

 

 

Inde historique

 

 

INDE BO prévisions

 

            Dans la première démocratie du monde (714 millions d’électeurs) les élections à la chambre basse (chambre du peuple ou Lok Sabha) ont lieu tous les 5 ans. Cependant, des dissolutions peuvent survenir : par exemple en 1991, 1999. Fait plus rare, il peut y avoir prolongation pour une année, reconductible, du mandat législatif.  Ainsi la législature 1971/ 1977 dura 6 ans.

            On observe un déclin des cours de la bourse dans l’année voire les deux années suivant les élections, puis une reprise en fin de mandat. Celle-ci intervient généralement pour la quatrième, ou la cinquième année. Nous avons porté en haut de chaque hausse de la bourse de Bombay (Bombay stock exchange limited , BSE) l’année du mandat ou elle s’observait.

           Il existe des irrégularités, dues à des dissolutions (1980) ou à des reprises positionnée en fait en début de mandat suivant (1985). Fin 81 et fin 85, les pics sont en effet bien situés en fin de quatrième année ou début de cinquième année, mais si on prend comme base de départ les mandats précédents entamés respectivement en 1977 et 1980. Autre irrégularité, la hausse une troisième année en 1974 est liée au choc inflationniste particulièrement fort en Inde.

 

             Que prévoir pour les trimestres à venir ?

 

            Les dernières élections à la chambre basse se sont tenues en Avril 2009. Le creux conjoncturel, relativement aux performances habituelles de l’Inde de ces dernières années, est donc fin 2010, début 2011. On se dirige donc actuellement vers une reprise, qui serait en son maximum pour 2013. C’est donc en 2011 qu’il convient probablement de procéder à des achats d’actions indiennes afin de les revendre pour  2013. On attendrait 2014 pour les revendre si la hausse n’a été que très lente.

 

 

                                             Christian Guy – Décembre 2010.

 

 

 

 

Toutes les prévisions sont exprimées :

-  en valeurs relatives par rapport aux évolutions mondiales (une hausse prévue signifie une moindre baisse ou une plus forte hausse qu'ailleurs)

-  toutes choses égales par ailleurs  (évènements non prévisibles tels les chocs pétroliers, les crises financières non pris en en compte)

-  la précision visée est semestrielle.

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 05:58

Perspectives économiques pour Israël en 2011,2012, 2013 : Bourse de Tel- Aviv, PIB, Production industrielle

 

 

 

 Israël industrie

 

 

Israël PIB 

 

Israël bourse

 

 

           Les échéances électorales en Israël sont assez irrégulières, un mode de suffrage proportionnel rendant des coalitions composites fragiles. Ainsi les deux dernières élections législatives en 2006 et 2009 ont chaque fois été anticipées d’un an. Cela peut inciter à la longue les autorités à être prudentes en positionnant la relance préélectorale dés la fin de la deuxième année du mandat.

        A cela s’ajoute une certaine instabilité dans les majorités portées au pouvoir : l’arrivée de la gauche (Travaillistes) en 1992 et 1999, a chaque fois été entrecoupée par celle de la Droite (Likoud) en 1996 et 2001. Un nouveau parti du centre est apparu (Kadima), présent au pouvoir à partir de 2006, il s’y maintiendra dans le cadre d’une coalition avec la Droite après les élections de Février 2009.

       Il faut également souligner une particularité Israélienne : le recours à des élections du Premier Ministre au suffrage direct, soit en même temps que l’Assemblée (Knesset, en 1996 et 1999) soit de façon isolée (2001).

 

        Nos graphiques montrent à coté des traditionnelles reprises préélectorales qui se retrouvent parfois positionnées au début du mandat suivant en cas de dissolution (1990) un impact assez fort de la coloration politique sur la conjoncture de début de mandat : L’arrivée de la gauche entraîne une reprise assez rapide de la production industrielle et de la Bourse de Tel-aviv, plus lentement du PIB, cet effet de retard étant traditionnel. Inversement l’arrivée de la droite se traduit par une dépression assez subite de l’activité, le centre ayant un impact incertain.

 

 

           Que prévoir dans les trimestres à venir ?

 

        Les derniers indicateurs soulignent la présence à l’automne 2010 d’une reprise de l’industrie par rapport aux évolutions européennes. On peut considérer que cette reprise intervient un peu tôt pour une reprise préélectorale de 3 éme année. . S’agira-t-il d’une reprise avortée, auquel cas le véritable mouvement de hausse n’interviendra qu’à partir de 2012, ou d’une reprise précoce ou lente et progressive ? Il est encore difficile de se prononcer à l’heure actuelle.

        On ne peut donc conseiller une position à prendre sur le TA-100 index ( cours de la bourse israëlienne) avant qu’au printemps 2011 se dégage une évolution plus claire. Disons que si on achète en ce moment, il faudra être prêt à assumer une chute, pour une revente profitable qu’à compter de 2012.  

 

 

                                                              Christian Guy – Décembre 2010.

 

 

 

 

 

Toutes les prévisions sont exprimées :

-  en valeurs relatives par rapport aux évolutions mondiales (une hausse prévue signifie une moindre baisse ou une plus forte hausse qu'ailleurs)

-  toutes choses égales par ailleurs  (évènements non prévisibles tels les chocs pétroliers, les crises financières non pris en en compte)

-  la précision visée est semestrielle.

 

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 16:23

Taux d’intérêt aux Royaume-uni :

 forte baisse en 2011- 2012 , hausse vigoureuse  2013-2014 , au-delà si les élections sont repoussés à 2015.

 

 

 RU ILT Historique

 

 

 

RU ILT prévisions

         

 

  Autant il existe des prévisions que nous ne pouvons faire qu’avec circonspection sur la base du cycle électoral, autant la régularité qui caractérise les taux d’intérêt de la Banque d’Angleterre dans leur mouvement électoral nous permet d’établir des prévisions avec un seuil de confiance assez élevé.

          L’historique depuis 1960 nous montre que c’est régulièrement en 3 éme année de mandat alors que se dessine la reprise préélectorale (notée 3 sur le graphique). On sait que le pouvoir britannique choisit en cas de sondages difficiles d’aller au terme du mandat et de ne pas dissoudre la quatrième année, on observe alors un second mouvement de hausse à l’occasion des élections de cinquième année  notée 5.

          Lors des alternances,  notamment de droite, l’arme monétaire est fortement utilisée, le taux d’intérêt réel fortement baissier vient compenser un tour de vis budgétaire particulièrement stricte.

 

         Que prévoir pour les trimestres à venir ?

 

         L’arrivée au pouvoir de la coalition conservatrice libérale conduite par David Cameron, conduira probablement à une forte chute des taux d’intérêt réel. On peut présager pour 2013, troisième année du mandat au contraire une forte hausse. Si les élections se tenaient en 2014 alors l’année 2015 connaîtrait une chute des taux. Dans l’hypothèse ou le gouvernement anglais mal placé dans les sondages choisissait d’attendre l’année 2015 pour la tenue des élections il faudrait s’attendre à une nouvelle hausse des taux fin 2014 début 2015.

 

                                                

                                                     Christian Guy - Décembre  2010.

 

 

  

Toutes les prévisions sont exprimées :

-  en valeurs relatives par rapport aux évolutions mondiales (une hausse prévue signifie une moindre baisse ou une plus forte hausse qu'ailleurs)

-  toutes choses égales par ailleurs  (évènements non prévisibles tels les chocs pétroliers, les crises financières non pris en en compte)

-  la précision visée est semestrielle.

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages