Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 16:22

Risque souverain  et élections  

 

 

 

 

 

 

           On sait que la reprise actuelle est conditionnée par deux évolutions : les cours du pétrole  et les risques d’insolvabilité des Etats.

       Le risque souverain est assez naturellement explicable par les évolutions politiques car la décision de laisser filer les déficit certaines années ou de se montrer rigoureux d’autres années obéit assez logiquement au cycle électoral, c'est-à-dire au calendrier politique.

      Cependant s’agissant des Etats-Unis, ce sont principalement les fluctuations de la croissance, autre variable politisée, qui exercent leur influence.

 

 

 

 

1) les liens entre déficit publiques et politiques

 

 

        Nos graphiques nous montre l’évolution du solde des administrations publiques pour les Etats-unis et l’ensemble de l’OCDE depuis 1950.

 

 

 

GT histo 1 

GT histo -2 2                                   

 

        Nous observons une certaine régularité dans l’évolution des comptes publiques américains en pourcentage du PIB : les débuts de mandats connaissent plutôt une dégradation du fait de la contraction de la croissance (réduction du dénominateur) et de l’impact d’une faible croissance sur les recettes publiques. Inversement les fins de mandats ainsi que le souligne les flèches jaunes sont l’occasion d’une amélioration des comptes publiques, aidée par la relance préélectorale. Ainsi la deuxième année de mandat américain est en moyenne la plus mauvaise année en matière de compte publique pour les États-Unis, et par effet de propagation pour l’ensemble de l’OCDE. Ainsi les craintes qui se sont fait jour en 2010 étaient-elles prévisibles.

        Comme souvent, ce cycle ne se reproduit pas à l’identique, il existe des différences selon la couleur politique et surtout le numéro d’ordre du mandat (alternance ou refroidissement). Nous reproduisant en annexe les 4 cas que l’on peut distinguer.

        Sur les graphiques précédents,  nous avons souligné par une flèche verte le report dans l’amélioration lors des alternances de droite (notées DA), la récession étant profonde alors en début de mandat. Inversement les politiques expansionnistes pratiquées par lors des alternances de gauche entraîne précocement un mouvement d’amélioration (GA).

      On peut évoquer un effet de structure : pour qu’une couleur politique obtienne un second mandat, il faut que la fin de premier mandat est été particulièrement prospère. Toujours est-il que les début de second mandat voit une amélioration forte des fiances publiques (notés 2M) .

 

 

2) Prévision par analyse graphique

 

 GT mandat 2

                                       

       Nos projections politiques réalisées à travers la moyenne des autres expériences d’alternances démocrates montre que le début du mandat d'Obama s'inscrit dans les évolutions passées, seul le niveau absolu est plus faible 

      A partir de 2013, l’obtention d’un second mandat pour les démocrates signifierait une poursuite de l’amélioration assez fortement jusqu’en 2014, moins par la suite. En cas d’alternance républicaine, ce serait plutôt les années 2014 ou 2015 qui pourrait voire s’essouffler le mouvement de contraction des déficits publics, les républicains entamant leur mandat par des politiques de refroidissement. La fin de mandat, c'est-à-dire l’année 2016 voire 2017 serait mieux orienté.

  

 

 

3) Notre modèle politico-économique.

 

 

        Nous avons repris notre modèle politico-économique déjà utiliser pour prévoir le PIB, la bourse, les Taux d’intérêt ou le chômage outre atlantique.

Celui-ci est basé sur la distinction de 4 conjectures politiques : les alternances républicaines, les reconductions républicaines, les alternances démocrates et les reconductions démocrates.

       Ainsi, pour prévoir la mandature 1981-1985 nous avons utilisé la moyenne des alternances républicaines connues alors depuis 1945 (1953/57, 1969/73). De même pour prévoir les évolutions pour la mandature 2009–2013, nous utilisons les 3 alternances démocrates (1961/65, 1977/81, 1993/97).

 

 

 

 

GT prev politico

 

       Nous obtenons un coefficient de corrélation de 0.39 ce qui n’est pas faible. Pour les années 2013, 2014, 2015, et 2016 ; nous observons que les scénarios sont assez différents selon que ce soit l’hypothèse d’une alternance républicaine ou d’une reconduction démocrate qui est retenue. Nous avons repris ces simulations en les adoptant ou profil des années précédentes pour nos projections graphiques de début d’étude.

 

 

                                        

                                            Annexes

 GT DA

 

 

GT DR

 

 GT GA

 

GT GR

 

                                

 

 

                                                         Christian Guy – Mars 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Guy - dans PREVISION ECONOMIQUE
commenter cet article

commentaires

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages