Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 17:25

Mortalité routière : l’explication électorale

                                                                  L'exemple de la Belgique

 

        La Belgique est à la croisée des chemins de l’Europe et donc à la croisée de l’impact des élections sur la mortalité routière. Quelques explications et graphiques pour les incrédules…car rien ne peut sembler plus surprenant que d’expliquer les accidents de la route à l’aide des élections.

 

  belge histo belge 2

   

    Le calendrier électoral n’est pas sans impact sur les accidents routiers. Le graphique suivant nous présente la mortalité routière (décès à 30 jours) par an depuis 1970 en fonction des élections législatives belges.

 

 

        Les élections législatives sont signalées par des barres rouges. On observe une augmentation des accidents en cours de mandat, le summum étant atteint la troisième année du mandat. La reprise de l’activité entraîne plus de transport, que ce soit de marchandise ou de passagers pour le travail et les loisirs. La reprise économique, préélectorale à l’aide de mesure de stimulation,  est en Belgique à son summum dés la troisième année, la crainte de dissolution incitant à ne pas attendre le terme du mandat.  La décélération de l’économie à partir de la quatrième année de mandat provoque une baisse du nombre de tués sur les routes…..le grand nombre de tués en troisième année incite également les gouvernants à prendre des mesures indolores avant les élections pour ne pas être accusés de passivité. Les élections passées, des mesures restrictives tant en terme de croissance (lutte prioritaire contre l’inflation et les déficits)   que dans le domaine de la sécurité routière, sans doute cette fois les plus impopulaires ; concourent à baisser la mortalité routière.

 

       Il est évident que l’importance du fret passant par la Belgique, à destination de l’Allemagne ou de la France, donne une portée au cycle électoral de ces deux pays. Ceux-ci présentant une vie politique plus stable qu’en Belgique, l’activité est donc au plus haut au terme du mandat, soit la quatrième année en Allemagne et la cinquième en France. A cela s’ajoute la durée nécessaire pour que leur croissance exerce un effet d’entraînement sur l’économie belge. Les deux graphiques suivants nous montrent que les élections de ces deux pays coïncident avec une hausse de la mortalité sur les routes belges.

  

belge histo all 2

 

     belge histo Fr 2

 

 

      Il nous manque enfin le plus important, la patrie du cycle électoral…les Etats-unis. C’est dans ce pays que les économistes ont les tout d’abord soulig l’impact des élections sur un certain nombre de données, et bien évidemment sur la croissance. Elle est plus haut l’année précédent les élections…phénomène qui se propage et atteint avec retard d’autres contrées. Ainsi n’est-on pas surpris à l’aide du graphique suivant d’observer qu’un an après les élections américaines, les statistiques de la mortalité routière Belge sont en augmentation, plus de croissance se traduisant par plus de déplacements.

 

 

 

belge histo us 2

 

      Les graphiques suivants résument sur la durée d’un mandat, 4 ans pour la Belgique, l’Allemagne et les Etats-unis, 5 ans pour la France, l’évolution de la mortalité routière en Belgique en fonction du calendrier électoral de chacun de ces pays.

 

Belge belge mandat

                

                  Seuls les mandats entiers ont été pris en compte : 81/85,87/91,91/95,95/99,99/03,03/07.

           Données en progression annuelle

 

 

Belge mandat allemand

                       Mandats pris en compte : 81/85,87/91,91/95,95/99,99/03,03/07

 Belge us mandat

                       Mandats pris en compte : 85/89,89/93,93/97,97/01,01/05

 

 

Belge france mandat

                   Mandats pris en compte 86/88,88/93,93/97,97/02,02/0.

                           Les mandat non terminés expliquent que les valuers de débuts et de fins ne

                           soient pas de même niveau

      

 

 

       C’est le cycle électoral des Etats-unis, connu pour sa régularité et sa force, qui impacte le plus fortement les statistiques belges : son coefficient de corrélation est de 0.62 avec les statistiques de la mortalité routière sur les routes belges. Viennent ensuite l’allemand (0.50), le français (0.31), et enfin le belge (0.21). Plus les élections surviennent à un rythme régulier, (facteur qui handicape la Belgique et la France où on recours à des élections anticipées) , plus le PIB du pays est élevé, (facteur qui ajoute à la force des Etats-unis et l’Allemagne) ; et plus le cycle électoral exerce sont influence.

 

      Mettre en évidence la corrélation entre les accidents routiers et les élections présente un intérêt : permettre la prévision des sinistres en fonction du calendrier électoral……Messieurs les assureurs, à vos calculatrices….

 

 

                                                              Christian Guy -  Juillet 2011

                                                                     Docteur en Sciences économiques

                                                                                                                                                 Agrégé de sciences sociales

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages