Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 08:37

Le modèle norvègien :

 une démocratie vraiment apaisée ?

  

 

      

 

 

        Les évènements dramatiques récents ont été l’occasion de rappeler à la fois que tous les pays pouvaient présenter des vulnérabilités, tout en étant l’occasion, celle-ci étant financée par les hautes technologies (Suède) ou les hydrocarbures (Norvège).….c’est l’archétype de la sociale-démocrate des années 70, souvent présenté en France sous le nom de modèle suédois.

 

       Pourtant ce modèle n’est pas en tout point apaisé, et dans notre champ d’étude sur les relations entre le politique et l’économique, nous pouvons insister sur l’existence, comme en d’autres pays moins consensuels, de perturbations boursières à l’occasion des élections…. En matière boursière, espérances (élection de la droite) et craintes (élection de la gauche) sont donc présents comme sous d’autres cieux.

 

        Les graphiques suivants présentent l’évolution des cours de la bourse en niveau (courbe bleue) et en différentiel (courbe mauve) par rapport aux évolutions européennes.

       Les élections législatives norvégiennes se tiennent tous les 4 ans en septembre, leur échéance est marquée d’une droite verticale rouge sur nos graphiques.

      On retrouve les phénomènes électoraux classiques déjà soulignés dans une étude précédente pour les états-unis.

L’arrivée de la droite au pouvoir (1997) est l’occasion d’une hausse boursière, cette tendance politique ayant la faveur du monde boursier. Ensuite, dans les mois suivants, surtout en différentiel, la bourse baisse du fait des politiques restrictives que la droite met traditionnellement en œuvre a début de ses mandats, surtout ceux d’alternance. On retrouve ces mouvements de hausses puis de baisses soulignées de flèches noires sur nos graphiques, en moins marqués lors des reconductions de la droite (2001).

      Inversement, la gauche est accueillie assez fraîchement par les cambistes (2005), tant sa dilection pour les politiques sociales suscite la méfiance. Son accession au pouvoir est l’occasion d’un tassement. Les mois suivants, les politiques expansionnistes dont elle est coutumière en début de mandat entraînent une remonté des cours, là encore surtout en différentiel. Tout comme pour la droite, ces évolutions apparaissent en moins marquées lors des reconductions (1989, 1993, 2009).

 

 

 

No 89

 

 

 

NO 93

 

 

 No 97

 

                               

No 2001

 

 

 No 2005

 

    

No 2009

 

 

 

                              Christian Guy – Juillet 2011.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages