Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 18:35

Le différentiel d’inflation droite/gauche comme indicateur avancé de Conjoncture.

 

 

 

Résumé : On peut prévoir l’évolution du taux de chômage à un an et au-delà, à l’aide du différentiel d’inflation entre gouvernements de droite et de gauche.

Mots clés : prévisions économiques, différentiel d’inflation, cycle électoral , droite et gauche.

Nomenclature Journal of Economic literature : H11

 

 

indic avancé graph

 

 

Introduction.

 

 

Nous présentons dans cette étude un indicateur conjoncturel avancé : le différentiel d’inflation entre la droite et la gauche. On observera qu’il constitue avec 5 trimestres d’avances une bonne anticipation des évolutions moyenne du chômage de 22 pays de l’OCDE.

Pour s’assurer de la fidélité de cet indicateur, nous le testerons sur  40 années de 1969 à 2008.

 

 

 

1) Construction de l’indicateur.

 

 

Nous avons calculé les résultats obtenus par les gouvernements de droite et de gauche en matière d’inflation.

Ces calculs sont effectués pour 22 pays de l’O.C.D.E. (19 jusqu’en 1975 date à partir de laquelle l’Espagne, la Grèce et le Portugal sont pris en compte). Chaque fois, on soustrait les statistiques moyennes obtenues par les gouvernements de gauche à  celles obtenues par ceux de droite. Ainsi, au premier trimestre de 2002 les  gouvernements de droite au pouvoir ont obtenus une inflation sur un an de 1.9 % en glissement annuel, alors que ceux de gauche ont enregistré un taux de  2.48 %, ce qui donne un solde de - 0,58 %.

 

 

2) Recherche du décalage approprié.

 

 

Nous avons ensuite étudié les coefficients de corrélations de ce différentiel avec la croissance sur un an du taux de chômage de ces 22 pays en données non pondérées. Nous faisons varier dans le tableau le décalage de un à huit trimestres d’avances. On observe dans le Tableau que ce sont pour les prévisions à 5 trimestres que le coefficient de corrélation est le plus élevé. Il est encore satisfaisant pour les prévisions à 8 trimestres

 On augmente encore l’importance de la corrélation lorsqu’on divise le différentiel d’inflation par le niveau de celle-ci, afin de gommer les fortes fluctuations que cet indice a connu dans le temps. Cette modification apparaît dans la seconde colonne du tableau sous le vocable ‘recalculé’.

Le graphique  nous montre la capacité de cet indicateur à prévoir les évolutions du chômage à 5 trimestres. Nous avons modifié le différentiel recalculé  en le multipliant par 50 pour mieux en souligner visuellement la corrélation.

 

 

3) Interprétation.

 

 

Les pays où la droite est au pouvoir  présentent du fait de sa faible appétence pour les politiques contra cyclique une certaine avance conjoncturelle. Au contraire la gauche atténue et retarde les fluctuations. Ainsi les pays gouvernés par la droite connaissent déjà une croissance au plus haut, souvent inflationniste ; alors que les pays gouvernés par la gauche entament seulement un cycle de reprise accompagné d’une faible inflation.

A ce premier aspect s’ajoute le fait que la droite est idéologiquement assez sensible à l’inflation,  les tensions inflationnistes dans les pays où elle est au pouvoir provoquent rapidement la mise en œuvre de politique de refroidissement. Quelques trimestres après un pic d’inflation, la croissance décline, d’où par la suite une hausse du chômage.

 

 

 

4)    Analyse de la situation présente.

 

 

Il arrive que notre indicateur soit erroné, ainsi en 1978 où en 2002 il prévoyait une baisse du chômage qui ne s’est pas produite.  On constate que si les mouvements sont en général assez bien prévus, l’intensité des fluctuations est mal appréciée : les prévisions de baisse du chômage sont exagérées à la fin des années 80 et 90.

Par contre, notre indicateur prévoit bien  la brusque récession apparût à l’automne 2008 qui prit beaucoup de conjoncturistes de surprise.  Notre méthode n’a certes pas anticipé la crise des ‘subbprimes’. Mais le choc pétrolier de 2007/2008 a généré un surcroît d’inflation auquel les gouvernements de droite ne pouvaient qu’être sensibles.

La comparaison entre les prévisions et les évolution effectives laissent apparaître une anomalie : en 2006/2007 on observe une baisse du chômage alors qu’une hausse était prévue. On observe logiquement en 2009-2010 un effet négatif de rattrapage, avec un maintient de la hausse du chômage, quand qu’une baisse était au contraire attendue.

 

 

Conclusion.

 

 

Le différentiel droit-gauche en matière d’inflation constitue donc un indicateur avancé intéressant, et ce d’autant que nous l’avons testé sur une longue période.

  

                                                                                        Christian Guy

                                                                         Docteur en Sciences économiques

                                                                 Agrégé de Sciences économiques et sociales 

 

Source statistiques : OCDE, portail statistique.

Liste des 22 pays : Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Canada, Danemark, Espagne, Etats-Unis, Finlande, France, Grèce, Italie, Irlande, Japon, Luxembourg, Norvège, Nouvelle-zélande, Pays-bas, Portugal, Royaume-uni, Suède, Suisse.

 

                                                                                

 

 

  indictauer avance tab

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages