Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 19:18

France , dépenses publiques :

Après des années 2013-2014 très restrictives, surtout en cas de victoire de la Droite, la politique sera plus accommodante en 2016 et 2017.

 

 

          Notre graphique historique retrace de 1951 à 2012 (prévision de l’OCDE pour 2011 et 2012) l’évolution des dépenses publiques. Elles sont rapportées au PIB, en glissement en point sur un an. Parallèlement nous donnons le différentiel par rapport à l’ensemble de l’OCDE (23 pays à l’importance relative non pondérée).

 

 G fr histo

 

 

       1)   4 facteurs d’évolutions.

 

       A)  Une politique budgétaire contra-cyclique.

 

          On constate le caractère profondément contra-cyclique de la politique budgétaire en France. Ainsi, les périodes de ralentissement (1975, 1983,2009) sont des périodes de hausse marquées.

 

      B)  Les accidents politiques.

 

          Des accidents politiques (l’après mai 68) des préférences partisanes marquées (politique budgétaire expansionniste lors de l’arrivée de la gauche en 56/57, 81/83) sont également à remarqués.

 

       C)  La portée du cycle électoral.

 

          A coté de cela on observe un cycle électoral plus traditionnel. Il est caractérisé par un déclin des dépenses publiques en milieu de mandat (politique budgétaire restrictive) et une hausse en fin de mandat…afin de s’attirer les sympathies de l’électeur. Le début de mandat est lui orienté à la hausse, car le déclin du PIB entraîne mécaniquement une  hausse du rapport dépense/ PIB.

 

       D) Une politique de plus en plus sous contrainte.

 

         Il faut enfin souligné que l’importance des déficits peu compatible avec les impératifs européens ont entrainé une forte contrainte qui contrarie le cycle électoral. Ainsi la mandature 1993/97 et l’actuelle (2007/2012) sont marqué par des budgétaire restrictifs en fin de mandat.

 

         Historiquement, l’importance des problèmes sociaux générés par le ralentissement de la croissance depuis 1973 rend plus difficile la compression des dépenses publique à mi mandat, ce qui réduit les marges de manœuvre pour la relance de fin de mandat. Le graphique suivant permet d’apprécier l’évolution.

 

G fr 73 --

 

 

         2) Que peut-on prévoir pour les années à venir ?

 

         La mandature actuelle est  en partie différentes des évolutions traditionnelles, la récession de 2009 ayant entraîné une appréciation sans précédent du rapport dépenses/ PIB.

 

 G Fr actual

 

          Nous avons utilisé les statistiques moyennes de la Droite et de la Gauche observé depuis 1973 pour établir des projections pour la mandature 2012/2017, ou plus précisément pour les années budgétaires 2013,2014, 2015, 2016,2017.

 

 

G prévisio,

 

          La situation budgétaire particulièrement délicate actuellement obère probablement l’intérêt de ces projections pour 2013 et 2014.  Pour les 3 dernières années on peut cependant anticipé que la droite particulièrement rigoureuse en début de mandat pourra desserrer l’étau en fin de mandat, alors que l’a gauche moins stricte en début de mandat sera promise à un effort plus continu.

 

                              Christian Guy – Mars 2011

 

                       

      Ces prévisions sont exprimées :

-  en valeurs relatives par rapport aux évolutions mondiales (une hausse prévue signifie une moindre baisse ou une plus forte hausse qu'ailleurs)

-  toutes choses égales par ailleurs  (évènements non prévisibles tels les chocs pétroliers, les crises financières non pris en en compte)

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Guy - dans France
commenter cet article

commentaires

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages