Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 16:04

Les clés de la reprise :

redonner confiance aux ménages américains

 

Prennons garde à ce que les scénarios de 1937 ou 1981 ne se reproduisent pas

 

 

 

 

 

      A l’heure où apparaît des incertitudes sur la pérennité de la reprise, notamment outre atlantique, rappelons que la croissance du PIB repose pour les 2/3, sur la demande des ménages.

       Or, tant que la confiance ne sera pas au rendez-vous, les ménages américains ne quitteront pas la séquence de ‘credit crunch’ entamée au début de la crise en 2007. On sait que les cycles américains sont en grande partie des cycles confiance – endettement - prospérité / peur – désendettement - récession.

      Notre graphique nous présente l’évolution de la capacité de financement des ménages américains depuis 1970 (statistique  de l’OCDE).

 us capa hsito

 

        On constate  que les périodes de récession, lors des chocs pétroliers ou des guerres du golfe, périodes où se conjuguent marasme économique et peur politique, voient une forte remontée du taux d’épargne. Les ménages américains qui se sont excessivement endettés dans la période antérieure de prospérité, entrent dans une période de consommation restrictive et de désendettement. La locomotive de l’économie mondiale patine….

     Inversement, lorsque la confiance revient, un timide amélioration de l’économie redonne confiance, via la baisse du taux de chômage, qui conditionne également outre atlantique la protection sociale d’où son impact conjoncturel encore plus fort qu’en France ; la prospérité prend progressivement de l’ampleur.

      Les périodes de redémarrage sont donc cruciales, une erreur peut faire replonger : en 1937 ou en 1981 des mesures restrictives gouvernementales inopportunes avaient mis un terme à des cycles de  reprises …..On est probablement en cet été 2011 sur la lame de rasoir.

 

      Soulignons que le volet ‘confiance dans le lendemain’ sur lequel repose ce cycle peut également être affecté par la politique.

Nous avons dans une autre étude souligné les effets ‘euphorisants’ des campagnes électorales qui au-delà de mesures techniques de stimulation de l’activité peuvent favoriser les reprises de la croissance lors des élections.

      Notre graphique précédent nous montre clairement que la capacité de financement des ménages est orientée à la baisse lors des années d’élection marquée d’une barre verticale rouge cela se poursuit souvent l’année suivante; parfois il est vrai comme en 1981 ou 1989 , on observe seulement une pause dans un cycle de désendettement.

      L’énoncé (effet psychologique) et les mesures (effet technique) d’expansion aux débuts des alternances démocrates incitent les ménages à se s'endetter, alors que les cures d’austérité mises en place au début des mandats républicains conduisent les ménages américains à se désendetter…

 

 

       Après une remontée en flèche des capacités d’épargne des ménages américains en 2008 - 2009 , ce qui peut être souhaitable à long terme, tout le pari de B. Obama est malgré le niveau encore massif de chômage d’inciter ses compatriotes à consommer….le chalenge est dur car les fins d'alternances démocrates sont traditionnellement marquées par une remontée des capacités de financement. Il est vrai que celle-ci est autant le fait d'un désir des ménages d’assainir leur situations que la conséquence d'un effet de richesse rendant moins nécessaire le recours à l’endettement pour consommer.

       La confiance politique étant, sans doute dans une moindre mesure que l’emploi, une des clée de la reprise le rétablissement de la côte de popularité d’Obama ces derniers mois, tout esprit partisan exclu, ne peut être qu’une bonne nouvelle, tout signe allant dans le sens contraire ne peut qu’inspirer des craintes.

 

 

 

                                Christian Guy – juin 2011

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages