Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 09:44

 Crise de la dette en 2013 :

Existe-t-il un cycle électoral de la dette ?

 

 

Résumé

 

          Depuis une dizaine d’année les gouvernements étaient devenus 'addictes' à l’endettement pour relancer la croissance avant les élections. A plus long terme le recours à l’endettement  caractérise la gauche, une méthode qui hors période d’inflation s’est révélée dangereuse. On observe également que si lors des mandats d’alternances, souvent en période de croissance faible, la hausse de l’endettement aide à une reprises (de court terme) de la croissance; en mandat de reconduction (souvent avec une croissance plus forte) la logique est inverse :  l’endettement est la conséquence d’une faible croissance. 

 

 

 

 

        Les préoccupations actuelles sur la dette incitent à se demander si ces problème n’étaient pas en partie prévisibles, tant l’endettement publique résulte en partie de choix politiques. La théorie du cycle électoral, ou cycle politico-économique , peut alors être riche d’enseignement et de capacités prédictives.

 

Graphique 1 : cycle électoral de la dette, des taux d'intérêt de long terme , du solde budgétaire et du PIB ( 1981 -2010 ) pour 23 pays en différentiel par rapport à la zone euro.  dette logic mandat

 

      Le premier graphique nous présente l’évolution de diverses données économiques au cours d’une mandature, en général de 4 années. Ce sont les moyennes observées, en différentiel par rapport aux évolutions européennes pour 23 pays de 1981 à 2010. On perçoit la hausse de l’endettement en début de mandat, il est au summum la deuxième année puis se contracte en fin de mandat.

      Cette évolution est assez logique : l’endettement rapporté au PIB résulte à la fois de l’évolution du PIB, en baisse en deuxième année, et de celle du solde budgétaire , qui s’améliore en 3 ème année avec la reprise de fin de mandat.

 

     Les graphiques suivants permettent de visualiser les différences électorales en matière d’endettement.

 

Graphique 2 : cycle électoral de l'endettement ( opposition droite/gauche ) dette d g

 

       Le premier nous montre que contrairement à une idée reçue, ces différences ne sont pas vraiment idéologiques. Le cheminement suivit en cous de cycle électoral est le même qu’il s’agisse de la gauche ou de la droite, avec chaque fois un différentiel d’endettement au plus haut en seconde année de mandat. La gauche possède par contre un différentiel d’endettement négatif. On pourra y voir la conséquence d’une gauche plus dispendieuse.

       Le graphique 3 souligne que c’est lorsque la gauche est en mandat de reconduction (c’est-à-dire au-delà du premier mandat) qu’elle connaît les différentiels d’endettement les plus négatifs.

 

 

Graphique 3 : cycle électoral de l'endettement ( oppposition alternance / reconduction )

 

dette AR

 

      Notre étude portant sur 3 décennies depuis 1981, nous présentons l’évolution du cycle électoral de l’endettement pour les périodes 1981-1990, 1991-2000, 2001-2010.

 

 

Graphique 4 : cycle électoral de l'endettement ( en fonction des décennies )

 

dette histo

 

      La dernière décade introduit une rupture. Alors qu’auparavant le ratio endettement / PIB s’amèliorait la 4 ème année, depuis les années 2000 il est au contraire à l'occasion de l’année électorale au plus bas. C’est l’image que depuis 10 ans  la reprise préélectorale est obtenue par l’endettement alors qu’auparavant une réelle reprise de la croissance permettait de préparer les élections tout en conduisant à une baisse de l’endettement grâce à l’expansion de la croissance.

 

       Nous donnons enfin le tableau des corrélations entre l’endettement et d’autres variables économiques en fonction du cycle électoral.

 

 

Tableau des corrélations entre endettement, taux d'intérêt de long terme,solde budgétaire et PIB.  

 

 

dette tableau

 

      Tous mandats confondus (première ligne) on trouve une légère corrélation entre l'e,dettement et les taux d’intérêt et par voie de conséquence avec l’inflation. Plus l’inflation est élevée et plus les taux y compris à long terme augmentent, ce qui pèse sur le niveau d’endettement.

      D’une façon générale la corrélation est logiquement inverse avec le solde budgétaire, un déficit générant  mécaniquement une élévation de l’endettement. 

     pour les corrélation également , l’opposition droite-gauche n’est pas très riche d’enseignement. Tout juste observe-t-on une sensibilité plus forte de l’endettement aux évolutions des taux d’intérêt et d'inflation sous la gauche, car ceux-ci sont alors plus élevés

      Par contre l’opposition mandat d’alternance / de reconduction est beaucoup plus féconde que lelle droite/gauche . Les mandats d’alternances se réalisent en général dans une période difficile, car sinon la précédente majorité aurait été reconduite. La croissance est alors largement tributaire de l’endettement : un surplus d’endettement permet de financer une reprise de la croissance. On retrouve cela pour la 4 ème année de mandat, année de l’élection. Pour les premières années de mandat, tout comme lors des mandats de reconduction, corrélation et enchaînement sont inverses : l’endettement augmente quand la croissance s’affaiblie et inversement. C’est alors plus la croissance qui détermine l’endettement que l’endettement qui détermine la croissance.

 

      Conclusion.

 

 

 

      2012, année des élections risque de voir la croissance compromise par l’absence de marge de manœuvre en matière d’endettement..en cela cette année sera en droite ligne avec la décade précédente ou une corrélation positive liait ces deux variables. Pour 2013, première année du nouveau mandat, l’inflation devrait à nouveau peser sur le poids de l’endettement via les taux d’intérêt…

 

 

 

                                                                                                       Christian Guy - Décembre 2011

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages