Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 08:27

 

L'arbitrage boursier Etats-unis / zone euro subit-il l'influence du cycle électoral ?                         

 

Jouer la bourse américaine en 2011 , les places euopéennes à partir de l'été 2012 et en 2013.

 

 bo us- E histo

bo us - E prev bon 

                         Les performances boursières n'ont pas été à l'avantage de la zone euro ces dernières semaines, et les mois à venir, décembre 2011, janvier, février mars 2012, risquent fort de connaître une amplification de ce décrochage des bourses  d'Europe vis à vis des Etats-unis  C'est ce que, par notre méthode de prévisions à plusieurs mois, voire à plusieurs années ; nous nous risquons à anticiper.

                   Nous avons calculé la différence de performance boursière entre les États-Unis et l’Europe en soustrayant à l’évolution annuelle du Dow –jones celle des bourses européennes, de la zone euro pour la période présente, très proche de l’indice eurostoxx 50.

Sur 14 mandats présidentiels étudiés, on observe pour 12 d’entre eux une différence défavorable à la bourse américaine les deux premières années (flèches rouges orientées vers le bas), car les débuts de mandats sont l’occasion de politiques restrictives. Inversement la différence est favorable à la place américaine en fin de mandat à l’occasion de la reprise pré électorale (flèches jaunes orientées vers le haut).

           Bien évidemment il existe des irrégularités. Les chocs pétroliers profitent relativement à la bourse de new york. En effet, l’économie américaine étant plus réactive on anticipe pour elle un plus rapide rebond. Cela avait joué en 1974, 1980, et l’a probablement fait à nouveau en 2008.

            Parfois le déclin des marchés financiers américains est si faible, que le différentiel reste au bénéfice des Etats-unis, c’est le cas en 1967 (stimulation du programme militaire du Vietnam), 2002 (rattrapage d’une chute trop sévère en 2000), et 2009 (choc pétrolier, relance Obama, meilleure réactivité face à une récession).

Au total deux mandats sont quasiment inverses au cycle normal : 1965/69 et 2001/2005…c’est dire que prendre position dans l’arbitrage boursier Etats-unis / Europe pour 2011, 2012, ne présente que peu de risques…..

 

 

 

            Que prévoir pour les trimestres à venir ?

 

 

              Le mandat de Barack Obama est à rapprocher des autres mandats d’alternances démocrates. En 61/65 ( Kennedy ) , on avait également observé une première hausse en début de mandat , tout comme on l’observe en 2009, lié aux politiques de relance par laquelle les démocrates débutent traditionnellement leur premier mandat. Notons cependant, que ce premier pic ne s’observe pas en 77/81 (Carter) et en 93/97 (Clinton).

             En 2011, nous entrons à présent dans la troisième année du mandat américain qui est traditionnellement une période d’anticipation de la reprise préélectorale, qui en terme de PIB serai effectif en 2012. Il ne fait donc peu de doute pour nous que l’année 2011 sera plus favorable à la bourse américaine (ou moins défavorable) qu’aux places européennes. Les difficultés de la zone euro avec leur crise de la dette à répétition ne fait que renforcer cette anticipation.

            Si cette différence était particulièrement accusée et précoce, on pourrait dés l’été 2012 voir le différentiel des cours boursiers devenir plus favorable aux places européennes. Celles-ci confirmeraient leurs bonnes ou moins mauvaises orientations en 2013 , 2014, période de début de mandat américain, avant d’être à nouveau distancées en 2015 2016…..mais là nous nous avançons beaucoup…un crash ou un choc pétrolier en 2011, 2012, ou 2013, avantageraient la place américaine, plus réactive.

 

 

 

                                                                     Christian Guy – Novembre 2010

 

 

 

                            Toutes les prévisions sont exprimées :

-  en valeurs relatives par rapport aux évolutions mondiales (une hausse prévue signifie une moindre baisse ou une plus forte hausse qu'ailleurs) , 

-  toutes choses égales par ailleurs  (évenements non prévisibles tels les chocs pétroliers, les crises financières non pris en en compte),

-  la précision visée est semestrielle.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages