Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 00:00

 

 

 

Etats-Unis : La sensibilité de l'inflation au cycle électoral américain 

 

 usa infla histo.

 

 usa inflation prev

 

             On redoute actuellement un retour de la stagflation. Il est vrai que les tensions sur les matières premières, les hausses en Chine, peuvent faire craindre un mécanisme d’inflation importée, alors que l’inflation sous jacente ( salaire et taxe indirectes ) reste faible en France.

L’étude du cas américain n’est pas sans intérêt car en matière d’inflation, la traditionnelle avance cyclique des Etats-unis, permet de prévoir avec prés d’un trimestre d’avance les prix en France et dans l’Euroland.

 

             Le cycle électoral des Etats-unis en matière d’inflation est d’un grand classicisme, c’est même de l’étude des mouvements de l’inflation que sont nées les premiers travaux sur les cycles politico-économique.  

             La première partie du mandat voit une baisse de l’inflation car elle est l’occasion de politiques restrictives, alors que la seconde moitié est consacrée à des politiques expansionnistes qui génèrent des tenions inflationnistes.

             Les mandats d’alternance de Droite voient ce scénario renforcé, car elle succède à une Gauche davantage préoccupée de lutte contre le chômage que contre l’inflation.

Cependant il ne faut pas oublier que la FED est indépendante, et que son attitude dépend largement de la situation d’origine. Ainsi lorsque le différentiel d’inflation est négatif à la fin du mandat précédent, elle accepte une accélération des prix au début du mandat suivant. Nous figurons celte situation exceptionnelle  par un cercle noir dans le graphique.

 

 

       Que prévoir pour les trimestres à venir ?

 

 

           Le mandat actuel (2009-2013) est assez particulier, car il a débuté par un profond choc déflationniste. Il est donc probable que l’on s’achemine pour les années 2011 et 2012 vers une reprise de l’inflation. Si cette reprise des tensions inflationnistes restaient relativement faible, on garderait un différentiel globalement négatif ce qui autoriserait une poursuite d’une remontée lente de l’inflation en 2013 et 2014. Par contre une vive reprise économique en 2012 alimentant l’inflation, obligerait les autorités monétaires à réagit en 2013.

 

 

                                                                                Christian Guy – Janvier 2011

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages