Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 14:19

Bourse : prévoir les fins de mandats 

 

 

Actions et élections :

faut-il jouer les élections de 2012 ? 

 

 

 

Décembre 2012, fin du mandat de B.Obama,  ne serait pas l’apocalypse pour la bourse

 

 

 

   

           Nous avons souligné dans une précédente étude que les mois entourant les élections présidentielles américaines sont globalement une période de stabilisation boursière…..revenons sur ce globalement, nous allons préciser ici les 4 évolutions types que l’on observe dans les mois entourants l’élection présidentielle américaine.

          Les élections américaines ont un mérite : être systématiquement à la date prévue, les élections anticipées étant impossible outre atlantique.

          Constater l’existence de mouvements boursiers réguliers à proximité des élections permet de prendre des positions intéressantes sur le dow jones.Comme à l’habitude pour les Etats-unis, nous étudierons ces évolutions au travers de 4 situations politiques possibles.

 

 

I) Les alternances de Droite : une fête de courte durée….

 

 

  autour DA

 

 

          Qui dit alternance de droite, c’est-à-dire élection en novembre d’un nouveau président républicain faisant suite à une présidence démocrate, dit fin de mandat démocrate. Or les fins de mandats démocrates sont en général haussières. Parfois comme en 1952 ou 2000 la reprise préélectorale démocrate commence certes déjà à marquer le pas. Que l’issue soit incetaine (2000) ou que la victoire républicaine soit acquise d’avance (1980), chaque fois la victoire républicaine est saluée par les cambistes.  Elle le sera même fortement en novembre et décembre 1952, après 20 années de domination démocrate. La plus grande proximité du monde des affaires avec la droite ne se dément pas. L’élection à l’arrachée de novembre 2000, et la dégradation de la conjoncture au tournant de l’année 2001, ne permettront pas à la bourse de connaître une hausse prononcée, mais on observera tout de même une stabilisation, et un petit pic en janvier.

          Mais les réjouissances sont de courte durée. Très vite, les milieux financiers prennent conscience que l’arrivée de la droite au pouvoir signifie la mise en oeuvre de mesures restrictives qui vont mettre à mal la croissance. Ainsi dans un délai de deux mois après l‘installation, vers mars – avril,  la bourse commence à baisser. Est-ce l’épuisement de la relance électorale des démocrates ou la tonalité restrictive des républicains qui explique  ce retournement ? ….probablement les deux. En quelque sorte après la fête, la gueule de bois…

    

 

   

 II) Les alternances démocrates : besoin de changement dans une période négative.

 

 

 

          Pour analyser l’impact d’une victoire démocrate à la suite d’un mandat républicain, il nous faut là encore nous intéresser aux mois précédents les élections. 3 des 4 alternances démocrates intervenues depuis 1953 se sont produites après  8 années de présidences républicaines. Les républicains étaient parvenus au terme d’un cycle de croissance de 6 ou 8 années  qui débute en général avec la reprise de fin de deuxième année du premier mandat. Il en est quasiment de même en 1992 quand Bill Clinton met un terme à 3 mandats républicains consécutifs…

         L’évolution de la bourse est donc après 8 ou 12 année républicaines à l’image de l’économie…..assez déprimée. Soit après 12 ans un nouveau cycle semble poussivement prendre forme (1992), soit au bout de 8 années on n’y est pas encore parvenu, on est même au coeur de la tourmente (2008). En tous cas les mois précédents une alternance démocrate sont au mieux marqués par la stagnation, en général par la baisse de la bourse.

         Après des fins de mandats républicains difficiles, malgré le peu d’appétence de la bourse pour la gauche, même s’il s’agit d’une gauche très modérée pour les démocrates américains, le désir de rupture est important, l’arrivée probable de mesures de stimulation est bien accueillie.

        Ainsi la victoire démocrate est saluée par une hausse, qui ne fait que s’accélérer par la suite. En 2008 - 2009, le caractère très dégradé de la conjoncture limitera le sursaut de la bourse à une simple stabilisation de deux mois, il faudra attendre Avril 2009 pour que les cambistes reprennent vraiment espoir.

        Le cycle électoral atténue ou renforce des évolutions, il ne peut pas les inverser à long terme.

 

 

III) Reconduction républicaine : la bonne nouvelle

 

 

       La reconduction d’un républicain est sans conteste la bonne nouvelle: la bourse n’aime pas l’incertitude et de plus préfère les républicains…

          Au demeurant, si les républicains réussissent à être reconduits, c’est parce que la conjoncture est bonne…. tous ces facteurs accumulés,  cela fait 3 raisons d’être satisfait.

         La bourse est donc stimulée par la reconduction républicaine, alors qu’elle connaissait souvent juste avant la stabilisation observée en quatrième année . Passés ces quelques mois d’euphorie entre novembre et janvier, on observe généralement à nouveau une stabilisation vers mars avril….prise de bénéfice ou nouvelles mesures restrictives de début de mandat républicain obligent.

 

 

IV) Reconduction démocrate : la tuile !

 

 

 

          La plus sûre façon de faire déchanter un boursicoteur dans une période d’euphorie : lui annoncer la reconduction d’un président démocrate….

          A l’instar des reconductions républicaines, celles des démocrates se passent dans un bon climat général, sinon, ce qui relève presque de la lapalissade, il n’y aurait pas de reconduction…

         Notons cependant que la fin d’un premier mandat est souvent plus positive chez les démocrates que chez les républicains. Les alternances républicaines se caractérisent par un fort redémarrage en milieu de mandat , d’où des fins de mandats moins prometteuses. Inversement, les alternances démocrates après un début ‘en trombe’ ont des milieux de mandats plus difficiles, en 2011 nous y sommes, ce qui laisse des potentialités de hausses plus fortes la quatrième année (2012).

         C’est donc dans un contexte positif qu’arrive la mauvaise nouvel d’une reconduction du président démocrate : en novembre 1949, 1964 et 1996 ;  on observera une légère pause, avant que ce petit chagrin oublié, on redevienne plus optimiste. Cet optimisme s’explique par la bonne conjoncture, la certitude qu’en cas de difficulté des mesures de stimulations seront prises, et une reconduction, fût-elle démocrate,  permet au moins d’échapper à l’incertitude.

 

 

Conclusion :  pas d'apocalypse pour décembre 2012 !

 

          A l’heure ou la toile bruisse de prévisions aussi fantaisistes que sinistres sur la fin de l’année 2012, livrons les nôtres, moins fantaisistes on l’espère, en tous cas moins négatives.

        Si les précédents historiques sont respectés, et les hésitations de la bourse en cette troisième année démocrate en laissent la possibilité, les potentialités de hausse de la bourse pourraient être importantes dans la 4 ème année démocrate de 2012.

         Une reconduction des démocrates, après un tassement en novembre - décembre 2012, n’interromprait pas l’ascension de la bourse. Inversement, une victoire de l’élu de leur cœur, un président républicain, donnerait du baume au coeur des cambistes… mais le réveil pourrait être difficile à partir du printemps 2013…..

 

 

 

                       Christian Guy – juin 2011

                    Docteur    en    sciences    économiques

                             Agrégé de sciences sociales

 

 

 

 

                                               

   Annexes: 20 périodes électorales 

depuis 1949  

 

 

 

 

A) Les alternances républicaines

 

 

autour DA

 

 

 

 

autour Ike 1

 

 

 

 autour Nix 1-copie-1

 

 

 

 

autour Reg 1

 

 

 

 

autour Bush jun 1

 

 

 

 

 

 B) Les alternances démocrates

 

 

 

autour GA

 

 

 

 

 autour Ken 1

 

 

 

 

autour carter 1

 

 

 

 

autour clin 1

 

 

 autour obama

 

 

 

 

 

 

 C) Les reconductions républicaines

 

 

 

autour DR

 

 

autour Ike 2

 

 

 

 

autour Nix 2

 

 

 

 

autour Reg 2

 

 

 

 

autour Bush 89

 

 

 

 autour Bush jun 2

 

 

 

 

 

 D) Reconduction démocrate

 

 

 

 

 

 autour GR

 

 

 

 

 autour truma, 48

 

 

 

 

 autour jons 64

 

 

                                             

 

autour clin 2

 

   

                                         Copyright 2011 - tous droits réservés.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Guy - dans LES ESSENTIELS
commenter cet article

commentaires

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages