Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 01:32

La gauche ou un autre candidat de droite en situation favorable pour 2012

Au dessus d’un taux de chômage à 9.1%  l’élection présidentielle n'est pas  gagnable pour Nicolas Sarkozy

 

 

        

      

      Nous présentons une estimation des côtes de popularité en fonction des fluctuations du taux de Chômage, pour les Présidents de la République hors cohabitation depuis 1974 . Les résultats de la régression étant donné dans le tableau 1 de l’annexe.

 

 

 

sarko u histo 

        Nous observons une assez bonne corrélation, celle-ci est de 0.37. Les premiers mois suivants les élections font exceptions, ce sont les traditionnels ‘états de grâce’. Inversement en fin de mandat des effets d’usure, particulièrement fort pour Jacques Chirac au terme de son second mandat, empêchent de profiter des bons résultats.

       Pour les 4 derniers trimestres à courir d’ici 2012, nous avons posé l’hypothèse d’une très forte amélioration de l’emploi, avec une hypothèse d’un chômage à tombant à 7% en 2012 qui donnerait une popularité à 56 %. Ce sont les résultats intermédiaires qui sont intéressants à analyser : Il en ressort que pour un taux de 9.1 %, la popularité monte à 45 %.

 

 

       A l’aide d’une régression portant sur 6 élections présidentielles présentée dans le tableau 2 de l’annexe, nous avons expliqués le score du second tour du candidat portant les couleurs du présidents sortant

(que ce soit lui-même qui se représente ou un autre) en fonction de la popularité au cours du dernier trimestre précédents les élections. La régression fait ressortir un R2 de 0.46.

        Ce modèle, très rudimentaire il est vrai car portant sur 6 élections, a servi à estimer le score du candidat de droite en fonction de 4 hypothèses de popularité. Il en ressort qu'il convient de franchir le seuil de 45 % de confiance pour espérer franchir celui des 50% de voix.

       

 

Quelle conclusion en tirer pour 2012 ?

 

      

        

         A partir du graphique on observera que la popularité actuelle du chef de l’Etats est notablement inférieure à ce que la situation de l’emploi lui permettrait de prétendre. Il existe donc un déficit personnel. Nicolas Sarkozy pourra-t-il redresser cette situation personnelle ?

       L'hypothèse d'un chômage à 9.1 % pour le printemps 2012 n'est pas trés réaliste, mais pas hors de portée pour la Droite. Un autre candidat de Droite pourrait donc profiter de l'embellissement de la conjoncture si Nicolas  Sarkozy conserve son déficit d'image.

      Quand à la gauche, qui ne peut se réjouir des malheurs de la France, elle peut voir dans ce seuil difficilement accessible pour 2012 des chances de gagner les élections...le malheur pour la Droite étant que le taux de 9.1 risque bien de se présenter en 2012...mais plutôt à l'automne...de V. Giscard D'estaing à G. Bush sénior, la liste des présidents non réelus à 6 mois prés va donc peut-être cmpté un hôte de plus......

                             

                                                      Christian Cuy -   Janvier 2011

                                                              

                                            

                                              Annexes

 

Tableau 1 : modèle éconmétrique d'estimation de la popularité en fonction du chômage

 

 

 

 

sarko u modéle

 

 

 

Tableau 2 : score de la majorité au second tour des présidentielles en fonction de la popularité du président du parti sortant.

 

A partir du graphique on Aobservera queTableau  la popularité actuelle du chef de l’Etats est notablement inférieure à ce que la situation de l’emploi lui permettrait de prétendr pouvonAnnexess le dire, mais ce qui sarko TAB Unous apparaît c’est qu’avec un chômage inférieur à 9.1, hypothèse peu plausible mais Christian Guy CCpas inaccessible pour le début de 2012, la Droite à des chances de réélection. Certain pourrait en tirer la conclusion à droite, qu’un autre candidat enregistrant un moindre déficit d’image pourrait tenté sa chance. La gauche pourra voir dans cette estimation, la confirmation de ces chances car si un taux à 9.1 n’est pas inaccessible pour 2012, cela serait plutôt pour la fin de l’année que pour le premier tiers.

 

                                                                                      Christian Guy Janvier 2011

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Guy - dans PREVISIONS POLITIQUES
commenter cet article

commentaires

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages