Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 08:32

 

       Arbitrage Dow jones / dollar :

 

 

 

 

 

          Les dernières semaines ont connu des mouvements contradictoires sur la bourse: après l’optimisme boursier en fin d’année 2010, a soufflé un vent d’inquiétude avec les hausses pétrolières.

Par ailleurs, l’appréciation actuelle du dollar est à relativiser par rapport au niveau historiquement faible du billet vert.

     Alors, quels repères peuvent nous donnés les expériences politico économiques précédentes pour les semaines à venir, tout en sachant qu’elles ne constituent qu’un élément d’appréciation parmi d’autres ?

 

         1) Dollar et Dow Jones : des évolutions divergentes en 3 éme année de mandat.

 

            L’année 2011 est une troisième année de mandat présidentiel américain, c’est traditionnellement la seule année où il existe un déphasage assez fort entre les cours de la bourse de New York et les fluctuations du dollar ansi que nous le montre le graphique réalisant la synthèse de 10 mandatures depuis 1971 :

 

 

bo dollar us

      

 

     En effet en troisième année, les autorités laissent baisser la monnaie pour aider au redémarrage de l’activité, en prévision des élections présidentielles qui surviendront au terme de la quatrième année, soit pour la mandature actuelle en 2012. Inversement, les marchés boursiers sont sujets marqués par regain d’optimisme puisqu’ils sont dans l’anticipation de la reprise de la croissance pour la quatrième année (reprise pré électorale).

      Par contre, les autres années, la corrélation est positive entre cours de la bourse et évolution du dollar : les débuts de mandat sont dominés par un déclin relatif des deux, liés à une dégradation de l’économie, alors qu’ont enregistre des hausses pour ces deux données la quatrième année, celle de l'élection.

 

        Le graphique suivant permet de percevoir la particularité de la 3 éme année.

 

 dollar dow jones

 

 

       Pour rendre les évolutions plus lisibles, nous avons multiplié par deux les évolutions du taux de change effectif du dollar (parité par rapport à un panier de monnaie, pondérées par leur importance relative dans le commerce extérieur des Etats-unis).

      Comme souvent avec le cycle électoral si les véritables exceptions sont rares, les décalages temporels sont par contre fréquents.

      En effet, parfois ce déphasage apparait dés la seconde année comme en 1974, 1978 et 1982. On observe une tendance à un report vers la fin de mandat de ce décalage qui si en  1995, 1999 ;  il est bien positionné sur la troisième année, en 2004 et 2008, c’est une troisième année bien mur, et même une quatrième année qu’il faudrait évoqué. Il existe des exceptions, ou plus exactement des cas ou plus qu’un déphasage il faudrait parler d’une moindre hausse du dollar tel en 91.

 

             2) Que prévoir pour les trimestres à venir ?

 

 

bo dollar le mandat V

 

 

              Les évolutions normales sur les deux premières années de mandat en 2009 et 2010 ont été vérifiées , même si comme souvent les évolutions ont été plus marqées que ne le prévoient des moyennes sur 10 mandatures.

 

        Ainsi que nous l’avons observé dans une étude précédente, le niveau du dollar est appelé à s’apprécier à partir du second semestre 2011. Nous quitterons en effet progressivement la troisième année de mandat pour nous diriger vers la quatrième. La bourse est déjà globalement ben orientée, si ce n’était des inquiétudes liées aux tensions sur le pétrole et les troubles dans les pays arabes.

       On peut donc considérer que si le déphasage entre dollar bas et bourse haussière est appelé à durer encore dans les mois à venir, à partir de la rentrée 2011 il faudra jouer les deux à la hausse, celle du dollar devenant même plus marqué en 2012 si la reprise économique se confirme.

 

 

 

                                    Christian Guy – Mars 2011.

 

 

 

                     Ces prévisions sont exprimées :

-  en valeurs relatives par rapport aux évolutions mondiales (une hausse prévue signifie une moindre baisse ou une plus forte hausse qu'ailleurs)

-  toutes choses égales par ailleurs  (évènements non prévisibles tels les chocs pétroliers, les crises financières non pris en en compte)

-  la précision visée est semestrielle.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages