Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juillet 2020 3 01 /07 /juillet /2020 12:52

Nous avons souvent tendance à penser que plus un modèle est capable d'expliquer une très longue période, et plus il sera fiable, c'est à dire statistiquement stable. Inversement, un modèle particulièrement achevé pour une période donnée, construit par et pour une période risque de s'"s"effondrée" pour une période suivante.

Cependant, il n'est pas interdit de tenter de repérer des sous périodes, en expliquant la logique de celles-ci. C'est ce que nous entreprenons ici.

1886/1925 : la triomphe des cycles kitchin.

1886/2020 : trois périodes de régulation

Pour cette période le négarif des évolutions boursières retardé de 60 et 21 mois, positivement pour 42 mois sont les meilleures variables. On y reconnait des séquences de cycles kitchin. A court terme, on améliore les résultats en introduisant la rentabilité réelle de la bourse et le taux de chômage retardée chaque fois positivement de 12 mois. Remarquons que c'est au coeur de la période qu'on à les meilleurs résultats, que la guerre de 1914/18 ne fait qu'à peine écorcher. L'impact de la crise de 1893 est plis fort, et s'expliquant comme celle plus tard de 1929 par un emballement de la bourse en 1891/92 plus que de raison...on voit cela poindre début 1925...

1946/1984 : l'inflation.

La période 1925/1946 très perturbée par la crise et la guerre est très accidentée, nous nous consacrerons ici à celle de 1946/1984; marquée par des tensions inflationnistes croissantes, qui mettront même un terme au 30 glorieuses en fin de période.

1886/2020 : trois périodes de régulation

Le cycle kitchin reste présent avec le chômage retardé de 60 mois ou la bourse de 54 mois, chaque fois positivement, mais c'est surtout la période du cycle électoral triomphant avec son arbitrage inflation chômage retardé de 96 mois (négativement)...soit deux mandats de 48 mois...A court terme, l'introduction des la rentabilité boursière retardée positivement de 12 mois n'est pas sans intérêt.

1984/2020 : Désinflation et retour du cycle kitchin.

Depuis 1984 la disparition progressive des tensions inflationniste on favorisé des cycles de plus long terme....on est loin des politiques de 'stop and go' des années 50..La financiarisation et la spéculation favorise l'avènement de ces longues périodes ou la sphère financière, certain diraient prédatrice, prospère au détriment de la sphère réelle.

1886/2020 : trois périodes de régulation

Le cycle s'allongeant le cycle électoral le sp 500  retardé négativement de 78  mois est la variable reine d'ou ces cycles de 6/7 ans entre les 84 mois d'un cycle kitchin AB et les 72 mois d'un cycle électoral retardé. Le cycle kitchin est donné positivement de façon forte avec le chômage retardé de 42 mois et le sp 500 de 60. A court terme on améliore de façon imperceptible les résultats avec la rentabilité boursière retardé de 12 mois comme toujours.

Bilan 

Le cycle kitchin revient donc en force depuis la fin des années 80, mais plus à long terme que dans sa période reine (1886/1925). Le cycle électoral reste présent, mon à son aise que dans la période d'inflation 1946/1984, et de façon là encore plus retardée.

Au delà de la présent crise du covid, les évolutions de long terme ne manqueront pas de revenir..tel est le paradoxe de la bourse, tout concours dans la pression quotidienne à suivre les mouvements derniers, alors que tôt ou tard on revient au évolutions de long terme...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages