Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 décembre 2020 7 27 /12 /décembre /2020 18:39

Les prévisions ciblées, entendons par là adapter à des événements politiques ou économiques prévisibles, ont une porté heuristique certaines, par contre compte tenu des l'instabilité des instruments de prévisions, elles ne parviennent pas à établir véritablement de meilleures prévisions.

Soulignons tout d'abord leurs qualités heuristique certaines, c'est à dire qu'elles nous aide à la compréhension des phénomènes économiques et politiques

Faut-il faire des prévisions ciblées ?
Faut-il faire des prévisions ciblées ?
Faut-il faire des prévisions ciblées ?

Ainsi, les débuts de mandats, c'est à dire les deux premières années d'un mandat présidentiel américains, sont assez sensibles à l'évolution de la rentabilité réelle des actions, aux cycle AB et au différentiel inflation chômage, c'est en effet une période ou les gouvernements doivent lutter contre l'inflation née du cycle expansionniste précédent, ou au contraire contre le chômage qui a souvent contribué à une alternance politique.

Faut-il faire des prévisions ciblées ?
Faut-il faire des prévisions ciblées ?

Les fins de mandats sont également assez bien prévus par les cycles AB, l'indicateur avancé de l'OCDE, en données négatives retardées de 8 mois est également assez efficace.

Faut-il faire des prévisions ciblées ?

Nous avons également observé que la rentabilité réelle est un bon indicateur avancé lorsque la droite est au pouvoir, est-ce liée à une attention particulière aux marchés ?....car cet indicateur est beaucoup moins efficace pour la gauche, voire d'une portée quasi nule.

Faut-il faire des prévisions ciblées ?

Les cycles A sont assez sensibles au cycle électoral, ce qui est souvent une caractéristique des périodes agitées, voire récessives.

Faut-il faire des prévisions ciblées ?

Les cycles B sont eux sensibles tout simplement ...à eux mêmes, les indicateurs économiques ont moins de prises..cette phase de reprise plus solide qu'après les cycles A est-elle finalement l'objet d'une douce euphorie....ou on se déconnecte des donnes réelles ?

Faut-il faire des prévisions ciblées ?

Lorsqu'on récapitule nos indicateurs, sans les différencier, nous obtenons des capacités prédictives de 0.35 pour prévoir la bourse en glissement sur 7 mois de 1965 à 2020.

Quand les deux premières années se distinguent donc par leur sensibilité à l'arbitrage inflation chômage, les années 1 et 4 sont assez sensibles au cycles kitchin alors que la troisième l'est plutôt au cycle électoral.

Soulignons que les distinction découpant le cycle électoral en plusieurs années différentes sont plus pertinentes que celles découpant les cycles kitchin en plusieurs phases différentes qui donnent elles de moins bon résultats.

Faut-il faire des prévisions ciblées ?

On peut également opposer les extrémités de mandat  sensibles aux cycles kitchin au milieu plus sensibles aux cycles électoral.

Faut-il faire des prévisions ciblées ?

Par la suite, nous donnons les prévisions ciblées pour chacune des années.

Faut-il faire des prévisions ciblées ?
Faut-il faire des prévisions ciblées ?
Faut-il faire des prévisions ciblées ?
Faut-il faire des prévisions ciblées ?
Partager cet article
Repost0
Published by Christian Guy

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages