Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2019 7 10 /11 /novembre /2019 11:17

Nous avons évoqué le fait que tous les 28 ans les cycles électoraux de 4 ans et les cycles Kitchin de 3.5 ans, reviennent à la même phase.

Or si on examine un cycle électoral on observe qu’il n’existe pas un sommet mais deux, il est vrai de forme et d’importance inégal : le premier en juin de la première année, avant qu’intervient ensuite une baisse jusqu’en septembre de la seconde année, et le second en octobre de la 3 éme année avant que débute une baisse jusqu’en juin de la quatrième.

pic des cycles électoraux et kitchin en phase tous les 14 ans

Si donc on n’exige que la réapparition tous les deux ans d’un pic, et non pas l’accomplissement d’un cycle entier, cela multiplie par deux les chances d’avoir un retour à une phase semblable entre pic du cycle électoral et pic du cycle de kitchin divisant par deux du même coup la durée nécessaire pour revenir à des cycles électoraux et kitchin en phase.

 

Cela aide à la prévision économique qui doit arbitrer entre la nécessité de disposer de cas différents mais prévisibles, mais gagne en  fidélité en généralisant au maximum.

pic des cycles électoraux et kitchin en phase tous les 14 ans
pic des cycles électoraux et kitchin en phase tous les 14 ans

On peut donc distinguer 4 cas types

  • Le Cycle A où cycle électoraux et kitchin sont en phase, dresse un cône parfait car un des deux pics du cycle électoral coïncide avec celui du cycle kitchin, c’était le cas du cycle 20163/2019-9, on observe alors une forme conique parfaite. Signalés dans les graphiques suivants, par une flèche noire haussière ce cycle connait des cas types (1974-3,2009-3,2016-3) pour les plus récent, et sont donc souvent l’occasion de fortes hausses bien centrées au milieu du cycle kitchin. Historiquement, on pourra aussi évoquer la forte reprise lors du cycle née en 1932-3, mais il existe également des échecs, relatifs  telle la très légère reprise lors du cycle de 19603, ou totaux telle la quasi-stagnation du cycle de 1646-3 impacté par la crise de reconversion d’immédiat après-guerre.
  • Le Cycle B dont le début est en septembre 2019 connait une baisse concomitante en sa fin des deux cycles puisque la fin du cycle kitchin coïncide avec une baisse de 2 éme ou 4 éme année selon les cas du cycle électoral. Matérialisé par des flèches rouges baissières, il a été dernièrement à l’œuvre lors de la crise de 2008, la baisse forte de 1966 ou historiquement lors de la rechute de 193738 ou de la crise de 1921-22. deux d’exceptions relatives existent avec de simple période de stagnation plutôt qu’une franche récession comme en 1991-92 ou 1948-49.
  • Le cycle C  est celui dont la forme est la plus remarquable et disons que pour nous il constitue la « pépite » » des résultats de cette recherche, car il explique la forme curieuse que prends souvent tous les 14 ans le cycle kitchin.  Il adopte une forme étalé, car son sommet est éclaté en deux parties ou viennent de part et d’autres prendre place les deux pics du cycle électoral. Ainsi parlet-on de cycle en opposition car le haut du cycle kitchin est contraint par le bas de cycle électoral. Cycle. On sait qu’historiquement c’est le cycle kitchin qui l’emporte à part les années 70/80 (période inflationniste d’arbitrage politique inflation/chômage), parfois très fortement comme dans la période 18971925 ou depuis 15 ans, périodes de faible croissance boursière. Ce cycle curieux explique la forme duale de la reprise de 2009-2011, on l’a également vu à l’œuvre en 1980-82, et historiquement en 1925-26. Il connait là encore des échecs explicatifs, tel en 1953, même là cependant il conserve la forme d’un cycle très étalé, bénéficiant des reprises électorales positionne aux deux extrémités. C’est avec le cycle A, conne parfait et ici en C au contraire totalement contrarié, le cycle qui possède globalement les meilleures performances boursières, 9.82 de hausse annuelle moyenne depuis 1890, contre 5.8 pour le D , 4.54 pour le a, et 6.68 pour le C.

                        . Le cycle D matérialisé par des flèche haussières vertes est peut –être le plus célèbre                              dans l’histoire, car malgré sa présentation haussière, ce démarrage en trombe du                                  cycle kitchin, entraine rapidement son épuisement et une crise redoutable : c’est le                              cycle qui conduisit à la crise de 1929, au krach de 1987 ou de façon plus éloignée                                   encore à la crise de 1907.Souvent le contrecoup se manifeste au cycle suivant tel en                                1973-74 ou 2000-2001.

pic des cycles électoraux et kitchin en phase tous les 14 ans
pic des cycles électoraux et kitchin en phase tous les 14 ans
pic des cycles électoraux et kitchin en phase tous les 14 ans

Conclusion

Notre division en 4 cas type permet une relecture intéressante de l’histoire, mais aussi de prévoir pour la 2022-23 des puissants facteurs baissiers puisqu’on sera à la fois en fin de cycle kitchin et en creux de deuxième année du cycle électoral.

Cependant, si comme souvent on peut prévoir des zones des forces ou au contraire de faiblesses, il ne faut donner aucun caractère exagérément explicatif, même si on peut observer que les cycles D au démarrage en trombe ont généré les krach de 1929,1987,  de 1973/74 ou de  2001-02, alors que le cycle C , ou les faiblesses des cycle kitchin sont compensé aux extrémités par les forces des cycles électoraux n’ont pas connus de crises marqués, et ont souvent de bons résultats globaux…  « ceteris paribus »….détail qui relativise tout !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages