Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2017 5 08 /12 /décembre /2017 05:45

Alternative économique et alternative politique

On connait la phrase célèbre de M. Thatcher au début des années 80 pour faire accepter une politique monétariste et libérale, qui selon ses détracteurs travaillistes ne profitait qu'à quelques uns : "il n'y a pas d'alternative"...économique s'entend

Il est vrai que des politiques de relances et de redistribution ne peuvent plus être conduites en solitaire dans une économie mondialisée, même si cela repose en partie sur des choix plus ou moins assumés d'imposer un cadre libéral, au niveau européen jusque dans sa constitution, et sur le plan international par la signature d'accord du libre échange.

S'Il y a une dimension de choix non assumée par la droite, on pourrait évoquer aussi la conséquence non assumé par la gauche tel le  tournant de 1983 .

Prés de 40 ans après , c'est autour de la France avec Emmanuel Macron de mettre en place cette politique libérale, si le  "il n'y a pas d'alternative " économique a déjà été énoncé par François Mitterrand avec le fameux "face au chômage on a déjà tout essayé " de 1992, il semble surtout à présent que c'est sur le plan politique qu'il n'y ait pas d'alternative : les opposants à cette politique sont rejeté dans les extrémes, incapables d'accéder au pouvoir. Que ce soit le centre actuel, la droite de Fillon , de Vauquier, ou la gauche du PS, chaque fois la politique libérale semble désignée comme l'horizon indépassable..de gré ou de force

S'il est très discutable qu'il n'y ai pas d'alternative sur le plan économique, assez certain cependant en solitaire, la réussite des zélateurs de ces politiques libérales est d'avoir réussi à ce qu'il n'y ait pas d'alternative politique crédible..confinée dans les deux fronts aussi aventureux que peu crédibles .

Lors de la crise des années 30, la gauche réformiste, les démocrates aux Etats-unis, le front populaire en France ; ou la droite avec parfois une capacité de remise en cause, avec la dévaluation de la livre au R.U. en 1931 par exemple, avait permis que des alternatives apparaissent dans le cadre politique classique, évitant que tous les pays se lancent dans les choix des régimes autoritaires italien, allemand ou soviétique qui firent ainsi des émules en Europe centrale..

Il semble que cette fois-ci, mais il est vrai que l'intensité de la crise n'est pas la même, il n'y ait pas place dans le cadre classique pour des alternatives politiques...on joue ainsi un peu à quitte ou double..rendez-vous en 2022....

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages