Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 08:19

On à peine à la demander, tant on a était près à sacrifier beaucoup, en terme de croissance, pour en combattre les niveau excessifs à deux chiffres, mais un peu d'inflation arrangerait bien nos affaires.

D'abord les endettés que sont les jeunes ménages, variables d'ajustement de la crise depuis 30 ans, les pme, grandes pourvoyeuses d'emploi, quand toutes les politiques actuelles satisfont les grands groupes internationalisés, donc délocalisés ; et enfin l'Etat si longtemps accusé de la laisser se développer pour déprécier son stock de dette. en profiterais largement ce qui relancerait investissement et consommation, le duo gagnant quand les relances basées que sur l'un des deux, l'investissement à droite, la consommation à gauche, conduisent à l'échec depuis 40 ans.

Au niveau de l'Etat,  à partir des 1973 on renonça  aux avances de la banque de France, comprenons à la monétisation du déficit, et on entra dans la spirale de l'endettement avec des taux d'intérêt réels positifs pour éviter celle de l'inflation..un choix économiques mas également social, tant les jeunes et les petits revenus qui s'endette facilement ont à souffrir de cela, acceptation du chômage en plus comme nous l'enseigne la courbe de Philipps dont la verticalité n'est plus depuis 30 ans....n'en déplaise aux monétaristes.

Cette sanctuarisation de l'inflation à été confirmé par le pacte de stabilité ( entendons monétaire) et de croissance (le mal nommé ici), de l'euro, les grecs ont payé chers l'absence de flexibilité monétaires ( plus de dévaluation possibles) par le recours à la flexibilité réelle ( compression des salaires et des niveaux de vies).

"Face au chômage , on a tout essayé" disait le Président Mitterrand en 1992....pas si sûr....

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Guy
commenter cet article

commentaires

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages