Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 07:50

Modèle majoritaire centrifuge, ou modèle minoritaires centripète ?

Ce qui est bon dans l’ordre politique l’est-il dans l’ordre social ?

Longtemps on a légitimé le phénomène majoritaire, faut-il rappeler la fameuse phrase, un peu méprisante du ministre socialiste Emmanuelli à l’endroit de l’opposition de droite au début des années 80 : « vous avez juridiquement tords car vous êtes politiquement minoritaires ».

Il semble logique quand il y a désaccord dans une société, quitte à ne pouvoir contenter tout le monde, de pouvoir au moins contenter la majorité.

Mais Alexis de Tocqueville avait entrevue les risques de « la tyrannie de la majorité », la majorité ne doit pas légiférer au point de remettre en cause les droits fondamentaux de la majorité.

On pourrait même penser, que si la minorité à réaliser le score de 48 % , 48 % des lois devrait aller dans son sens…cela n’est guère applicable car peu quantifiable et allant trop à l’opposé de majorité qui sont déjà contraintes au quotidien dans l’application de leur programme par le principe de réalité à en abandonner une partie…et à prendre de fait en compte malgré eux les souhaits des opposants…quand la réalité vient sauver la démocratie….

Ce désir de prendre en compte le fait que les minoritaires n’ont pas à être tenus pour quantité totalement négligeable, des citoyens de seconde catégorie, donne lieu à chaque soirée électorale à la généreuse déclaration de la part du vainqueur « je n’oublie pas que 48 % des français ont eu un autre vote et je serai me comporter en Président de tous les Français »..D’ailleurs le président nouvellement élu démission de son parti le lendemain de l’élection.

Ce qui est vrai dans l’ordre politique se retrouve dans l’ordre social.

Nous sommes allé d’une société ou dominait le fait majoritaire, avec quelque part des forces intolérantes mais centrifuges, l’assimilation de population étrangères se réalisant par l’oubli de leur culture, le fameux « nos ancêtres les gaulois » appris par tous sans distinction d’origines, de l’Auvergne à la Martinique, des enfants des maçons italiens à ceux de mineurs polonais en passant par ceux de journaliers espagnols, à une société ou sont reconnus les droits des minorités.

C’est le fameux tournant de 1983 où la gauche par acceptation du marché a remplacé la lutte contre l’exploitation par la lutte contre l’exclusion, la figure de l’ouvrier ayant moins, étant remplacée par cette de minorité, sexuelles, ethniques, religieuse sans droits bafoué par le fait majoritaire. A défaut de pouvoir changer l’économie, il semblait plus réalisable et donc payant électoralement de se fixer de changer la société, à moins que ce ne soit de prendre acte d’évolution sociale, en changeant les lois.. Au moins y-aurait-il un bilan flatteur à présenter en fin de législature, c’est tout a fait ce qui se fera avec Hollande et la loi sur le mariage pour Tous.

Ainsi est-on passé à une société ou la majorité semble quasiment illégitime, qui ne se souvent de la fameuse phrase de la PDG d’Areva, Anne Lauvergeon, disant avec mépris « quand je reçois un cv d’un mâle (I.E.) blanc de 35 ans , il est sur d’être envoyé au panier », les propos inverses auraient immédiatement entrainés des lourdes condamnations à l’intéressée…

Or les pays , en général anglo-saxon ou domine cette vision communautariste d’agrégation d’identité différentes sont en général très inégalitaires sur le plan économique. Il semblerait y avoir un couple reconnaissance de droits des minorités, augmentation des inégalités économiques tant dans les comparaison géographique (synchronique) que dans les évolutions historiques (diachronique) notamment pour la France. Or combien de temps une société peut rester unie alors que la travaille un creusement des inégalités ? Ne reviendra-t-ton pas à des problématiques économique du 19 éme, marxites, coupant la société verticalement, et non plus des problématiques sociales coupant la société horizontalement entre identité différents ? ’N’est-on pas en train de faire de faire de ce modèle de droits des minorités un modèle aux forces centripètes, de désagrégation de la société, certes parce que des communautés différentes sont par définition différentes, mais surtout parce qu’il a y question à se poser sur la réalité du lien social qui existe dans une société à l’échelle des revenus de plus ouverte….outre ouverture de la société ouverte…..

Fragile équilibre a trouvé entre l’intolérance, qui peut aller jusqu’à la négation de droits fondamentaux, d’un modèle majoritaire au forces centrifuges, et modèle constitué d’agrégation de droits de minorités, modèle communautarisme américains, qui n’a jamais brillé par ses capacités à réduire les inégalités.

Finalement après la crainte de Tocqueville quand à la tyrannie de la majorité ne serons nous pas passé à la tyrannie des minorités ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Guy - dans BILLET D'HUMEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages