Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 16:25
Wall-street de juin à Septembre 2016 : montagnes russes et opportunités en perspectives.

Nous présentons nos prévisions boursières (dow-Jones) pour la période allant de juin à septembre 2016, addition de prévisions de court terme et de long terme.Nous présentons nos prévisions boursières (dow-Jones) pour la période allant de juin à septembre 2016, addition de prévisions de court terme et de long terme.

I) Les fluctuations à court terme.

L’étude des évolutions sur 5 mois est un cadre approprié. Une étude chartiste du cycle électoral boursier sur une moindre période empêche de percevoir des régularités intéressantes, car celles-ci ne reviennent pas tous les quatre ans à la semaine prés. Des phénomènes de retard, d’ajustement excessif ou peuvent s’observer.

Le graphique suivant nous montre les évolutions auquel on peut s’attendre pour les mois prochains, sur la base des évolutions moyennes observées pour les 4 émes années de mandatures présidentielles américaines de 1956 à 2012.

Wall-street de juin à Septembre 2016 : montagnes russes et opportunités en perspectives.

Rappelons comme toujours, que si les dates sont souvent à dix jours près respectées, par contre l’ampleur des phénomènes peut être beaucoup plus accrue ou faible que prévue. Une autre étude publiée sur ce site nous laisse penser que la baisse intervenant en juillet pourrait être assez marquée, ainsi que la reprise de la première quinzaine d’août.

On peut également que si la quatrième année connait comme les autres un mauvais mois de mai, et mai 2016 n’a pas fait exception, elle diffère des autres années, par un bon mois de juin, un mauvais mois de juillet, ainsi que globalement un bon mois d’août…presque l’inverse donc du scénario habituel. Il n’y a que la rechute à partir de la mi-septembre qui nous remette sur les sentiers habituels.

II) Les évolutions à Long terme.

Il faut également adapter ces prévisions moyennes au contexte d’une quatrième année de reconduction de gauche. Nous sommes en quatrième année de reconduction, ce qui invite à penser que les performances sont structurellement orientées à la baisse par rapport à une d’alternance, le cycle Juglar tire à sa fin. Mains inversement, le fait que nous soyons dans un mandat démocrate nous inscrit au contraire, en différentiel haussier par rapport au Républicains, le potentiel de hausse étant moins épuisé lors de la reprise de 3 émet année, et en effet 2015 a été décevant à wall-street, par rapport au brillant redémarrage républicain de 3 éme année.

Le graphique suivant nous montre ces différentiels, qui se neutralisent, aux extrêmes de la période mais forme une cuvette au centre de celle-ci, concourant à des prévisions négatives pour juillet et positives pour aout.

Wall-street de juin à Septembre 2016 : montagnes russes et opportunités en perspectives.

C’est en utilisant ces tendances de long terme pour celles de court terme du tableau 2, que nous avons obtenu le premier document.

III) Rétrospectives.

Nous établissons enfin une rétrospective des 15 4 éme années de mandatures survenues depuis 1956 données en annexe.

Ce qui est assez rassurant, c’est la relative régularité des évolutions, à l’exception de 1980, 2008, l’une fortement haussière et l’autre baissière de mai à septembre, la force de ces évolutions faisant quasiment disparaitre les ajustements cycliques habituels.

Pour les autres années, on observera que des fluctuations particulières signalées de rouge viennent accroitre, estomper, retarder ou anticiper des évolutions, le problème étant de prévoir, chaque fois que l’on dévie quand et dans quelle intensité aura lieu le rattrapage, mais il est rare qu’il ne se produise pas.

Un des cas de déformation les plus répandu est un mois de mai, qui passé les premiers jours de baisse, devient haussier. Cela s’est observé lors de mandats d’alternance, et se « paie » par des contre-performances en juin. Si la pose ou baisse de fin juin est assez régulière, par contre le pic de mi-juillet est parfois plutôt vers le 10, ou d’autres le 17….quand dans les cas les plus sévères elle ne disparait pas pour laisser place à une glissade sur l’ensemble du mois, laissant espérer une bonne reprise pour la première quinzaine d’août.

Une autre déformation survenant, moins souvent, est une faible baise en juillet…alors le redémarrage de la première quinzaine d’aout sera décevant.

IV) Synthèse des prévisions :

Mains insistons par contre sur la régularité de certaines évolutions : la hausse pour mi-juin, la pose ou légère baisse à la fin de ce mois, la chute de la seconde quinzaine de juillet, la hausse de la première d’aout, parfois avortée et s’interrompant à partir du 8 aout, la pause ou baisse de fin août, le pic de début voir mi-septembre.

Tout cela dans une orientation plutôt tendanciellement baissière même si on n’est pas dans l’intensité baissières de 4 éme année de reconduction de droite (1960, 2008), mais clairement pas non plus dans l’optimisme d’une 4 éme année d’alternance de gauche (1964, 1980, 1996,2012).

Ainsi il y a moins de risque à jouer la bourse à la baisse qu’à la hausse, même s’il est bon de rappeler que la 4 éme année est une année d’instabilité, de sinusoïde ou plus familièrement de « montages russes », et quelque part peu importe de savoir quand les évolutions surviendrons, une position haussière prise lors d’une baisse sera au maximum dans les 6 mois récompensé et inversement pour une baissière pris lors d’une forte hausse. On n’est pas en début de première ou fin de seconde année, où des évolutions peuvent attendre 2 ans avant de s’inverser…

CG .Juin 2016

Annexes : Quinze quatrièmes années de mandatures ( Juin/septembre) de 1956 à 2012.

Wall-street de juin à Septembre 2016 : montagnes russes et opportunités en perspectives.
Wall-street de juin à Septembre 2016 : montagnes russes et opportunités en perspectives.
Wall-street de juin à Septembre 2016 : montagnes russes et opportunités en perspectives.
Wall-street de juin à Septembre 2016 : montagnes russes et opportunités en perspectives.
Wall-street de juin à Septembre 2016 : montagnes russes et opportunités en perspectives.
Wall-street de juin à Septembre 2016 : montagnes russes et opportunités en perspectives.
Wall-street de juin à Septembre 2016 : montagnes russes et opportunités en perspectives.
Wall-street de juin à Septembre 2016 : montagnes russes et opportunités en perspectives.
Wall-street de juin à Septembre 2016 : montagnes russes et opportunités en perspectives.
Wall-street de juin à Septembre 2016 : montagnes russes et opportunités en perspectives.
Wall-street de juin à Septembre 2016 : montagnes russes et opportunités en perspectives.
Wall-street de juin à Septembre 2016 : montagnes russes et opportunités en perspectives.
Wall-street de juin à Septembre 2016 : montagnes russes et opportunités en perspectives.
Wall-street de juin à Septembre 2016 : montagnes russes et opportunités en perspectives.
Wall-street de juin à Septembre 2016 : montagnes russes et opportunités en perspectives.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages