Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 08:30

Nous présentons ici nos prévisions économétriques pour 2016.

Prévisions économétriques de la Bourse américaines pour 2016

Celles-ci sont établies à l’aide d’un modèle utilisant des valeurs retardées de la bourse de New-York en progression annuelle de 10 à 30 mois auxquelles sont ajoutées des variables (dummies) politico-économiques distinguant par trimestre les 4 situations politiques possibles : alternance de droite, reconduction de droite, alternance de gauche, reconduction de gauche.

Le modèle est régressé sur les seules quatrièmes années de mandatures présidentielles américaines de 1952 à 1992 et testé en simulations historiques pour 5 fins de mandatures : 1996, 2000, 2004, 2008, 2012.

Nous constatons que le modèle est assez performant puisqu’on obtient un coefficient de corrélation de 0.66 entre les prévisions établies à 9 mois et les évolutions réelles.

Nous utilisons ce même modèle qui a franchi avec succès le test de la simulation historiques pour 2016 et en livrons les résultats.

En 2016, il faudrait donc attendre un point bas vers le début de l’été, puis une reprise vers les mois d’août-septembre, avant que la situation ne redevienne plus instable et globalement mal orienté.

Le trou d’air de l’économie chinoise prendrait peut-être fin dans les mois à venir, l’amorce de la reprise européenne se confirmerait et les signes de « patinage » de l’économie américaine cesseraient en cours d’été, avant que les incertitudes électorales et une modération d’un optimisme trop tôt revenu ne viennent signer la fin de la fête à l’automne…

Voilà qui est assez conforme à ce qui a été observé pour les 2 autres cas de fin de reconduction démocrate (1968 et 2000), on est loin des atterrissages difficiles des fins de reconductions républicaines ( 1960,1987-88,sans oublier le fameux 2008). 2016 reste une quatrième année de reconduction et en tant que telle, une fin de « cycle Juglar » aux résultats aussi instables que tangentiellement négatifs avec en cas d’optimisme trop fort de rapides corrections. Le seul bémol à ce tableau médiocrement engageant mais pas catastrophique, serait que 2015 aux Etats-Unis ,contrairement à l’Europe, a déjà été une année peu favorable, au contraire de 1959… mais comme 2007…Faut-il analyser ces troisièmes années exceptionnellement médiocres, comme les prémices d’une croissance chancelante, ou comme des réserves laissées inentamées qui alimenteront une 4éme année de bon crue ?

Prudence en tous cas.

Sur le plan méthodologique, indiquons que la 4 éme années est celle qui s’inscrit le plus en réaction avec les années précédentes : on solde des évolutions. L’essentiel des qualités prédictives est obtenues par les variables retardées, qui pour les autres années sont d’une performance assez médiocre, faisant de ces 4 éme années des années plus « économiques » que « politiques ». Les 2 émes et 3 émes années sont au contraire biens mieux prévues par les seules variables politiques, quand à la première année…il s’agit d’un trou noir, à l’exception des alternances républicaines.

L’hypothèse d’une victoire d’Hilary Clinton et donc d’une seconde reconduction démocrate, cas sans équivalant depuis 1941, nous compliquerait la tâche....une victoire de Donald Trump ou de ses alter-égo républicains donneraient des prévisions beaucoup plus faciles à établir, mais de cela nous aurons l’occasion de reparler…

Mai 2016.

Prévisions économétriques de la Bourse américaines pour 2016
Prévisions économétriques de la Bourse américaines pour 2016
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages