Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 août 2015 7 09 /08 /août /2015 19:43
Jeu estival : un peu de Politique fiction...

 

Tout le monde connait la force de l'impact de la conjoncture américaine sur les fluctuations internationales. Nous avons ici souvent souligné la régularité du cycle électoral, qui explique les mouvements de croissance américains, et partant internationaux.

Ainsi, c'est, au moins en terme de conjoncture, le résultat des élections américaines qui explique avant tout les fluctuations françaises...

Imaginons que l'histoire politique américaine est été inverse, c'est à dire que ce soit Bush qui ait gagné les élections en 2008, Obama ou tout autre républicain en 2000 ..et ainsi de suite depuis 1953..

 

 

 

 

Evolution du PIB et modélisation PIB Politique fiction depuis 1953

Evolution du PIB et modélisation PIB Politique fiction depuis 1953

C'est à ce petit jeu de politique fiction que nous nous sommes amusé.

La méthode est fort simple: on calcule l'impact par exemple d'une première année d'alternance républicaine ( 1981 ) , et on le compare au coefficient sur l'année d'une alternance démocrate ( 1993 ), on ajoute ce différentiel au PIB effectif de l'année ( 1981 ) et on obtient ce qu'aurait été la croissance américaine en 1981 si c'était les démocrates et non les républicains qui étaient arrivés aux affaires.

Le résultat montre une conjoncture qui n'aurait pas été fortement bouleversée le coefficient de variance lié à l'introduction de variable politique pour la période 1953 - 2014 n'est que de 0.37...ce qui n'est tout de même pas rien !...et donne quelque intérêt à notre jeu.

On sait que la droite américaine dans le cadre de l'arbitrage inflation - chômage, préfère sacrifier le second d'ou stucturellement il en découle une moindre croissance. Et conjoncturellement c'est surtout lors des deuxièmes années de mandature, particulièrement celles d'alternance, que le refroidissement est fort. Cela entraîne par conséquent un rebond assez vif de la croissance lors de la 3 ème année.

Par chance les récessions de 1975 et 1991 ont justement eu lieu lors de 3 éme année de mandature républicaine de sorte qu'on ne peut pas dire que l'économie ait été aggravée par la présence de la droite aux affaires. Par contre celle-ci porte bien une responsabilité dans la crise de langueur du début des années 80, et la reprise du printemps 81 sera clairement avortée par les traditionnelles politiques de stabilisation de seconde année en 1982.

Les démocrates n'aurait pas fait beaucoup mieux pour la récession en 2008, les fins de second mandat ne sont brillantes nulle part, mais leur présence aux affaires s'est tout de même traduite par un rebond dès 2010, alors qu'avec une mandature de droite il aurait fallu attendre 2011...3 éme année de mandature.

Les années Clinton de 97 à 2000 ont clairement été boostés par la présence des démocrates, qui laissent plus ,facilement filer la croissance en début de second mandat.

Les seules récessions "politiques" assez fortes sont celles de 1954, deuxième année d'une droite rejetée dans l'opposition pendant 20 ans, donc particulièrement radicalisée, et 2002 qui aurait été également plus flamboyant si les démocrates avaient été aux affaires.

Conclusion

Au total, par chances les récessions ont eu lieu lors de 3 éme année républicaine ( 75 , 91 ) ce qui en a réduit l'intensité, les démocrates n'auraient guère fait mieux en 2008...les récessions "politiques", dont on pourrait penser qu'elles n'auraient pas existé avec une autre majorité sont anciennes et assez mineures ( 54 et 70 ).

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages