Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2022 2 04 /10 /octobre /2022 10:03

Nous serons dans 6 mois au terme du cycle kitchin entamé en septembre 2019, qui sera dans les annales comme un record par ses mouvements accentués en tous sens. 

Mais au total, quel est sa performance ?

Nous allons voie prévoir la performance global d'un cycle Kitchin est chose assez aisé, il suffit  d'avoir la rentabilité réel soit le per-l'inflation annuel , retardé de 40 mois, ce qui signifie que deux mois après son début, on peut avoir avec une certaine fiabilité sa performance globale, c'est à dire en glissement entre son début et sa fin. 

Au total notre simulation historique enregistre un coefficient de corrélation dépassant largement les 50, et ce, avec le recours à une seule variable, performance assez rare.

Prévoir la performance d'un cycle kitchin
Partager cet article
Repost0
26 septembre 2022 1 26 /09 /septembre /2022 11:31

Si notre méthode basée sur des variables économiques, les cycles kitchin et électoraux, permet assez bien, à 2 ou 3 mois prés , de connaitre les dates des points haut et bas d'un cycles, la connaissances des évolutions en niveaux est plus aléatoire.

Dans les modèle suivants, les variables sont dédiés à la recherche des performances lors de ces points remarquables, et non à des évolution en glissement sur plusieurs mois.

Pour connaitre les évolutions sur un an enregistré lors de ces points bas, nous prenons la variable U-inf-8, pour celles consistant à connaitre la performance depuis le précédent record, les variables Rbo réel-8 et Ius -38.

Pour la situation de cet automne 2023, on arrive à des socres de l'ordre de -22 à -28 %, ce qui laisse en cette fin septembre encore quelque latitude de baisse, de l'ordre de 5 points.

 

Calculer les points bas.
Calculer les points bas.
Partager cet article
Repost0
20 septembre 2022 2 20 /09 /septembre /2022 10:40

La combinaison de cycle de 16 mois, soit le micro cycle de cycle électoral présidentiel américain de 4 ans divisé en 3 , et et du cycle de 14 mois, soit le micro cycle du cycle kitchin divisé en 3; donne un cycle de 112 mois ou 9.4 ans.

En effet, cet agencement met de cycles de 14 et 16 mois met 112 mois pour venir à sa situation initiale. On commence par une partie de déphasage, ou les cycles se renforce, au summum de la prospérité les cycle sont parfaitement phasé, la hausse de la bourse est à son pic. Puis avec le déphasage, le ralentissement économique se fait jour.

On peut considérer comme début de ce cycle le déphasage maximum, correspondant au creux conjoncturel, soit 1956-1, 1965-5, 1974-9,1984-1,1993-5,2002-9,2012-1,2021-5, on constatera que tous les 28 ans, tout comme les cycles du même non, ils reviennent au moi de janvier.

Les cycles de 9.4 ans ou de 112 mois
Les cycles de 9.4 ans ou de 112 mois

Si comme toujours ce cycle a été défini par rapport aux mouvements de la bourse américaines en glissement sur 12 mois, ses résultats les meilleurs sont plutôt pour des données industrielles ou les mouvements de taux d'intérêt, voire des données économico sociales comme le chômage les flux migratoires ou les accident routier, soit toutes les statistiques liés à l'activité économiques sans pour autant relevé d'un pilotage fin de celles-ci , pour les quelles la distinctions des cycles AB et du cycle électorale de 4 ans sont plus opportun.

 

Les cycles de 9.4 ans ou de 112 mois
Les cycles de 9.4 ans ou de 112 mois
Les cycles de 9.4 ans ou de 112 mois
Les cycles de 9.4 ans ou de 112 mois
Les cycles de 9.4 ans ou de 112 mois
Les cycles de 9.4 ans ou de 112 mois
Les cycles de 9.4 ans ou de 112 mois
Les cycles de 9.4 ans ou de 112 mois
Les cycles de 9.4 ans ou de 112 mois
Les cycles de 9.4 ans ou de 112 mois
Partager cet article
Repost0
5 septembre 2022 1 05 /09 /septembre /2022 18:14

Un cycle kitchin peut présenter deux formes opposées:

-être en pointe, c'est à dire avec une hausse boursière maximale en son centre, semblable au cycle A. 

-avoir une forte croissance en son début, puis un déclin marqué sembable à un cycle B

nous avons régressé les formes sur la périodes 1960/2016 qui nous à donné les coefficients suivants

prévoir la forme d'un cycle kitchin

Au total on obtient des coefficients de corrélation de 0.70 pour la période entre les prévisions de forme et les résultats, plus la forme est proche de la pointe du cycle A, ou du haut bas du cycle B, et plus on est vers le haut di graphique, le coefficient étant obtenu par régression de forme géométrique sur les différents cycles kitchin.

prévoir la forme d'un cycle kitchin
prévoir la forme d'un cycle kitchin
Partager cet article
Repost0
14 août 2022 7 14 /08 /août /2022 13:11

Nous avons constaté lors de nos recherches que les performances du cycle kitchin pour expliquer le SP500 (bourse des Etats-unis) sont assez constamment efficaces, "assez" sur lequel nous pourrons revenir en son temps. Par contre, les performances prédictives du cycle électoral sont beaucoup plus instables.

Cependant, cette instabilité fort heureusement n'est pas capricieuse, mais se fait par période.

Prévoir les performances du cycle électoral

On note clairement qu'il existe des périodes ou le cycle électoral est assez efficace, les périodes inflationnistes, et où les taux d'intérêt à long terme sont élevés. L'inflation forte pousse les gouvernements à effectuer un arbitrage inflation chômage, ce qui donne vie au cycle électoral caractérisé par sa chute de 2 éme année liée à la lutte contre l'inflation et à sa relance de 3 éme année. Les taux d'intérêt élevé sont la conséquence de la lutte contre l'inflation et incite à moins investir en bourse, un placement aussi sûr que les obligation d'Etats ayant une rentabilité faciale importante. Or , même s'il n'existe pas une corrélation inverse entre efficacité du cycle kitchin et du cycle électoral, le cycle kitchin s'exprime surtout quand la bourse est très attractive par rapport aux placement en bonds du trésor.  Cette force du cycle kitchin se réalise forcément un peu au détriment du cycle électoral.

Prévoir les performances du cycle électoral

Le résultats de notre régression multiples sur la période 1861/2020, nous montre que la gauche, connu comme plus active économiquement, mais aussi les mandats aux  2 extrèmes de nos cycles de 28 ans (M1 M6,M7), quand le cycle électoral est en phase avec le cycle kitchin et n'est donc pas concurrencé par lui, moins actif qu'il est il ne sort pas vainqueur de cette confrontation. Curieusement, M3 est également assez actif, peut-être que l'éclatement de la crise boursière au milieu de ces cycles de 28 ans explique une action forte des pouvoirs publiques. 

Nous donnons également la forme obtenue pour notre cycle électoral sur les élections présidentielles américaines pour la période 1861/2020.

Prévoir les performances du cycle électoral
Partager cet article
Repost0
Published by Christian Guy
15 juillet 2022 5 15 /07 /juillet /2022 15:35
Prévoir la performance globale d'un cycle kitchin

Avant même de débuter un nouveau cycle kitchin, est-il possible d'en prévoir la performance globale, c'est à dire son évolution entre le début et la fin ?

La réponse est positive. Pour cela comme souvent la variable clé est le différentiel d'intérêt retardé de 42 mois, c'est à dire juste avant l'entrée dans ce cycle. Ajouter le différentiel inflation chômage retardé de 126 mois, c'est à dire de 3 cycle kitchin est aussi assez utile. Enfin, on peut encore un peu améliorer les choses , si prenant acte des cycles de 28 ans, on considère que le K3 (début en 2012-9, 1984-9, 1956-9, 1928-9,1900, 1872-9 est en général très performant...même si parfois le retournement se produit durant son déroulement (1928/32) et non à son terme. Au total on obtient un coefficient de corrélation de 0.64 entre ces 3 variables et les performances globales (0.34 pour le seul différentiel d'intérêt, 0.58 si on lui ajoute le différentiel inflation chômage).

On le voit sur le graphique ,le cycle prenant fin en février 2023 n'est guère promis à de grand espoir. Notons, qu'a 21 mois de son terme inversé lés évolution en glissement su un an (SP0 1an -21) aide fortement aux prévisions...mais on a déjà parcouru la moitié de l'évolution...

Partager cet article
Repost0
Published by Christian Guy
12 juillet 2022 2 12 /07 /juillet /2022 12:41

Les variables conditionnées consiste à prendre ou non en compte une variable prédictives en fonctions de la situations économiques.

Nous avons testé plusieurs cas,(  inflation, niveau de la bourse) et c'est surtout le niveau de chômage par rapport au quatre dernières années qui est la variables la plus intéressante. Ainsi les gouvernements étudient la situation du taux de chômage relativement aux 4 dernières années U-(U-42,36,24,12) pour déterminer leur politique. 

En situation de chômage faible, la politique est assez passive, les cycles longs retrouvent leurs droits, seul le chômage retardé de 44 mois et les différentiels d'intérêt retardés de 42 mois sont significatifs.

Par contre en période de chômage plus élevé, la politique devient plus active, prend en compte les évolutions de court terme, il y a urgence à agir. Ainsi la bourse se retourne plus facilement (Sp -18 négatif) et la rentabilité réelle de la bourse retardée de 14 mois devient très significative, ou en le chômage retardé de 8 mois, la production industrielle de 9 mois et tout autres variables de retournement de court terme.

 

Les variables conditionnées

L'examen de ces courbes où on distingue les cours de la bourse en période de fort chômage (en rouge) et de faible chômage (en noir), nous montre que les variables attachées au fort chômage sont surtout utiles lors des rapides dégradations (2020/2021, 2008/2009,  2002/2003, 1989/1991, 1981/1982) mais un synthèse entre les deux types de variables et possible pour les autres périodes.

Les périodes de chômage élevé sont également plus sensibles aux cycles électoraux et  Kitchin (R :0.45). Par contre les périodes de faible chômage voient s'émousser un peu le cycle Kitchin (0.35) et plus fortement le cycle électoral (0.20). Ce dernier point est logique, pourquoi préparer les élections si la situation est prospère ?....

La forme des cycles est également contrainte, le cycle kitchin est retardé en période de fort chômage, alors qu'au contraire une stimulation naît au débit du cycle kitchin, car le nouveau pouvoir cherche à relancer l'économie...particulièrement les démocrates appelé alors au responsabilité.

Les variables conditionnées
Les variables conditionnées
Partager cet article
Repost0
25 mai 2022 3 25 /05 /mai /2022 07:41
Quand le cycle électoral surclasse le cycle Kitchin

A quelles occasions les prévisions établies avec le cycle électoral neutre sont-elles de meilleur qualité que celles établies avec le cycle kitchin AB ?

On sait que l'existence d'un arbitrage entre l'inflation et le chômage (années 1980 à 1990) favorise un fort cycle électorale. Mais un phasage important entre cycle électoral et kitchin , période de fin de nos cycles de 28 ans, en M6-7 en est également un facteur. C'est doublement logique car ces phasages sont des facteurs d'inflation, mais aussi parce que la faiblesse du cycle électoral est compensé par le fait qu'il est en phase avec le cycle kitchin, ce qui fait qu'il est en apparence plus fort. 

Cependant, quelque soit le numéro d'ordre du cycle électoral, (M1...M7) , le cycle de 28 ans est toujours plus fort que le cycle électoral.

Quand le cycle électoral surclasse le cycle Kitchin
Partager cet article
Repost0
Published by Christian Guy
12 avril 2022 2 12 /04 /avril /2022 15:25

Qu'il s'agisse des cycles kitchin ou des cycles électoraux, chaque fois un certains nombre de phénomènes peuvent en modifier l'épure classique.

Commençons par le cycle Kitchin, pour des données établies entre 1949 et 2019.

Les déformations portées aux cycles
Les déformations portées aux cycles
Les déformations portées aux cycles

On observe qu'une résurgence de l'inflation à tendance à retarder le cycle , la reprise étant altérer par des politiques de refroidissement. Un chômage élevé, preuve de difficulté économique retarde également la reprise, mais garantie un cycle un peu plus durable en fin de cycle, il reste des réserves de main d'oeuvre. Ainsi inflation et chômage ont chaque fois tendance à retarder le cycle, il en est de même pour la présence des républicains au pouvoir, dont les préférences pour les politiques de refroidissement produisent également un effet retard.

Examinons à présent les déformation enregistrées sur le cycle électoral.

Les déformations portées aux cycles
Les déformations portées aux cycles
Les déformations portées aux cycles

L'inflation et la présence des républicains ont les mêmes  effets en plus accentués sur le cycle électoral que sur le cycles kitchin : cela provoque un retard, mais les effets sont plus spectaculaire encore lorsqu'on voit la franche récession qui survient en début de mandat dans un contexte inflationniste.

Par contre l'effet est contraire pour le chômage: un chômage élevé incite à entamer la législature par des politiques de relances.

Avec ces différentes distinctions, nous avons établi un modèle pour la période 1949/2019. On obtient un R de 0.63. La distinction selon les rythme d'inflation du kitchin précédent, mais aussi entre kitchin de droite et de gauche est assez efficace. Par contre les distinctions selon les mandats de droite ou de gauche, et selon les évolutions du chômage sont moins importantes.

Les déformations portées aux cycles

Enfin pour tester les capacités prédictives du modèle, nous avons établi un simulation de prévisions pour la période 1991/2019, en faisant tournée le modèle sur la période 1949/91. On obtient un R de 0.40.

Les déformations portées aux cycles
Partager cet article
Repost0
Published by Christian Guy
17 janvier 2022 1 17 /01 /janvier /2022 12:50
De la complémentarité des cycles kitchin et électoraux

Nous avons évoqué le fait que tous les 28 ans, les cycles électoraux de 4 ans et kitchin de 3.5 ans revenaient en phase. La concomitance des ces deux cycles conduit à générer des problèmes d'inflation notamment, entraînant un caractère pro-cyclique des politiques économiques générant des ralentissements de moyennes ampleurs . Inversement 14 ans avant ou après, le déphasage est extrème, le spéculation boursière se'appui alternativement sur les points forts de chacun de ces cycles, oubliant dans son aveuglement au désastre les points faibles....l'euphorie fera rapidement place à la crise financière qui se doublera ici d'une crise économique d'ampleur. 

Nous redonnons sur le graphique ces pics apparaissant tous les 28 ans, avec leur période de phasage extrème ( 1844,1873,1901,1929,1957,1985,2013), on constatera que c'est en général dans se voisinage direct (1873,1929,1987), un peu avant (2009) ou un peu après (1907) que se produise les plus redoutables crises financière précédes de longues périodes d'euphorie.

Partager cet article
Repost0
Published by Christian Guy

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages