Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 avril 2022 2 12 /04 /avril /2022 15:25

Qu'il s'agisse des cycles kitchin ou des cycles électoraux, chaque fois un certains nombre de phénomènes peuvent en modifier l'épure classique.

Commençons par le cycle Kitchin, pour des données établies entre 1949 et 2019.

Les déformations portées aux cycles
Les déformations portées aux cycles
Les déformations portées aux cycles

On observe qu'une résurgence de l'inflation à tendance à retarder le cycle , la reprise étant altérer par des politiques de refroidissement. Un chômage élevé, preuve de difficulté économique retarde également la reprise, mais garantie un cycle un peu plus durable en fin de cycle, il reste des réserves de main d'oeuvre. Ainsi inflation et chômage ont chaque fois tendance à retarder le cycle, il en est de même pour la présence des républicains au pouvoir, dont les préférences pour les politiques de refroidissement produisent également un effet retard.

Examinons à présent les déformation enregistrées sur le cycle électoral.

Les déformations portées aux cycles
Les déformations portées aux cycles
Les déformations portées aux cycles

L'inflation et la présence des républicains ont les mêmes  effets en plus accentués sur le cycle électoral que sur le cycles kitchin : cela provoque un retard, mais les effets sont plus spectaculaire encore lorsqu'on voit la franche récession qui survient en début de mandat dans un contexte inflationniste.

Par contre l'effet est contraire pour le chômage: un chômage élevé incite à entamer la législature par des politiques de relances.

Avec ces différentes distinctions, nous avons établi un modèle pour la période 1949/2019. On obtient un R de 0.63. La distinction selon les rythme d'inflation du kitchin précédent, mais aussi entre kitchin de droite et de gauche est assez efficace. Par contre les distinctions selon les mandats de droite ou de gauche, et selon les évolutions du chômage sont moins importantes.

Les déformations portées aux cycles

Enfin pour tester les capacités prédictives du modèle, nous avons établi un simulation de prévisions pour la période 1991/2019, en faisant tournée le modèle sur la période 1949/91. On obtient un R de 0.40.

Les déformations portées aux cycles
Partager cet article
Repost0
Published by Christian Guy
17 janvier 2022 1 17 /01 /janvier /2022 12:50
De la complémentarité des cycles kitchin et électoraux

Nous avons évoqué le fait que tous les 28 ans, les cycles électoraux de 4 ans et kitchin de 3.5 ans revenaient en phase. La concomitance des ces deux cycles conduit à générer des problèmes d'inflation notamment, entraînant un caractère pro-cyclique des politiques économiques générant des ralentissements de moyennes ampleurs . Inversement 14 ans avant ou après, le déphasage est extrème, le spéculation boursière se'appui alternativement sur les points forts de chacun de ces cycles, oubliant dans son aveuglement au désastre les points faibles....l'euphorie fera rapidement place à la crise financière qui se doublera ici d'une crise économique d'ampleur. 

Nous redonnons sur le graphique ces pics apparaissant tous les 28 ans, avec leur période de phasage extrème ( 1844,1873,1901,1929,1957,1985,2013), on constatera que c'est en général dans se voisinage direct (1873,1929,1987), un peu avant (2009) ou un peu après (1907) que se produise les plus redoutables crises financière précédes de longues périodes d'euphorie.

Partager cet article
Repost0
Published by Christian Guy
11 janvier 2022 2 11 /01 /janvier /2022 15:54
cycle de 28 ans du 19 éme et du 20 éme

On sait que les cycles économiques au 19 éme sont beaucoup plus instables, les forces en oeuvre sont déjà là mais elles sont contrariées par une forte instabilité économique, mettant les fluctuation aux prises avec la moindre avoir variation de saison, l'Etat ne dispose pas des moyen de stabiliser l'économie. 

Cependant si on gomme ces imperfections en étudiant des moyennes, les accidents se neutralisant par la force du hasard, on peut arriver à trouver déjà au 19 éme les grandes tandances générales de ces cycles de 28 ans , avec les 14 années de "prospérité', un tantinet spéculative à la fin (crise de 1848 par exemple) et les 14 années de déclin. Bien sur, au 20 éme, il n'est plus nécessaire de recourir à des moyennes de cycles pour retrouver clairement ces tendances, elles sont claires pour chacun des cycles de 28 ans.

Partager cet article
Repost0
Published by Christian Guy
17 décembre 2021 5 17 /12 /décembre /2021 05:31

On sait qu'après une traditionnelle période faste de novembre à Avril, les marchés entrent à partir de début mai dans une période moins faste, globalement une période de stagnation depuis 1980 quand la première enregistre un gain semestriel moyen de 5%.

Il apparait qu'à coté des traditionnels cycles AB faisant succéder deux cycles Kitchin dits A et B, chacun de 42 mois, soit pour une périodicité de 84 mois (7 ans), la deuxième année , en son milieu est particulièrement peu faste.

Prévoir la séquence Mai/octobre 2020

Ainsi en additionnat les fluctuation observé de 1890 à 1980 nosobtenons les cycles AB représentés en jaune, en additionnat les fluctuations observées sur la même période au cours de la deuxième année de mandature présidentielle ( en rouge) nous obtenons des cycles prévisibles avec une forte avance reprsentés en vert.

A coté de cela nous pouvons ajouter des éléments economiques avec des variables retardées ; celle de la rentabilité boursière réeele retardées de 8 mois, et surtout de l'indicateure avancé de locde, inversé et retardé de 8 mois aussi. 

On réduit en les ajoutants la portée des prévisions, à 8 mois, mais on obtient des qualités prévisionnelles assez fortes, avce un coefficient de corréalation de 0.48 entre les projections faites pour la période 1981/2019 sur la base des observations réalisées de 1890/ à 1980 , et ce que seront les résultats réels.

Prévoir la séquence Mai/octobre 2020

Globalement, pour une fois pourrait-on dire, la période mai/octobre 2020 ne devrait pas être trop décevante, d'ici à dire quelle ne présentera pas des sinusoïdes porteuses fe frayeurs.

 

Sur le plan heuristique, il est intéressant de comparer cette étude smestrielles de mai à octobre avec celle réalisée début janvier pour la période Novembre Avril, car il apparait que les variables économqiues, notamment l'indictaue composite avancée ont plus de poids, comme ci les marchés se laissaient gagné par un optiisme béat de novembre à maavril, et faisait reues de plus de réalisme de mai à octobre...l'heure de vérité est donc arrivée...

Partager cet article
Repost0
Published by Christian Guy
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 11:39
La durée des cycles

Comment prévoir la durée des cycles.

Ceux-ci ont été définis par rapport à des cycles su sp 500 en progression sur 3.5 mois, chaque retour à zéro en glissement mettant fin au dit cycle.

Les durée les plus forte ont été de 16 mois, mors de forte reprise après des crises, inversement un cycle bref est un signe de déclin futur, le marché hésite avant de plonger. Ainsi les variables U-1, Uo-12, Indu -12 et sp -17 sont apparues particulièrement significatives.

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2021 7 28 /11 /novembre /2021 05:24

L'ocde publie un  indicateur normalisé du cours des actions, en en prenant le négatif retardé de 14 mois, ils constitue un indicateur intéressant.

Présentons tout d'abord les résultats pour les Etats-unis, avec un coefficient de corlation de 0.66 entre les prévisions et les résultats.

Différentiel boursier Etats-unis France à l'aide des actions normalisées

Présentons également les résultats pour la France, avec un coefficient de corrélation de 0.61.

Différentiel boursier Etats-unis France à l'aide des actions normalisées

Enfin, l'étude du différentiel, avec son coefficient de corrélation de 0.62

Différentiel boursier Etats-unis France à l'aide des actions normalisées
Partager cet article
Repost0
Published by Christian Guy
24 novembre 2021 3 24 /11 /novembre /2021 07:30

1984, marque une rupture en économie, celle de la disparition de l'inflation.  On pourrait il est vrai tout autant choisir 1983 ou 1985, temps les phénomènes sont progressifs en économie, mais nous retenons cette date qui correspond à la fin d'un mandat et d'un cycle kitchin.

Lorsque qu'on étudie ceux-ci avant (1956/84) et après (1985/2020) cette date, on voit clairement apparaitre des différences qui tiennent à la disparition de l'inflation qui provoquait un ralentissement de l'activité en début de cycle. Celle-ci ne s'observe plus cycles kitchin et électoraux redémarre "en trombe", mais c'est pour être plus en proie à des phénomènes spéculatifs  en leur fin, générant de lourdes chutes.

La rupture de 1984
La rupture de 1984

Tant pour le cycle kitchin qu'électoral, on discerne bine que le supplément de performances boursières de ces 40 dernières années provient de l'absence de refroidissement en début de période, il y a certes un rattrapage baissier en fin de période, mais il ne suffit pas à compenser...gare au retour de l'inflation....

Lorsqu'on complexifie la situation en différenciant cycles A et B pour les kitchin, d'alternance et de reconduction pour les électoraux, on perçoit plus finement les changements. 

Sur le plan électoral , alors qu'alternance et reconduction se ressemblait assez fortement auparavant, le début du mandat de reconduction est vraiment caractérisé par un pic à présent, ce qui fait qu'accoler, les cycles d'alternance et de reconduction présentent un forme voûtée avec un maximum en première année de reconduction. Alors que le point bas de la première année est au printemps lors de l'alternance elle est reportée à l'automne en reconduction.

Les cycles AB, surtout en progression sur 7 mois, laissent bien voir que depuis 1984 c'est dés le début du cycle A que s'amorce une reprise, ( 1988,95,09,16 à l'exception de 2002 du fait de la seconde guerre du golfe).  Le 3 éme mouvement du cycle A est aussi plus expansionniste à présent. La spéculation sévit en cycle B, ne laissant plus apparaite de véritable pose entre les 3 cycles de 14 mois, c'est lourdement que près de deux ans avant la fin du cycle de 7 ans tout chute, laissant le point bas en fin de cycle b, là ou auparavant il était en début de cycle A. Au total le cycle de 7 ans est en avance de près de 1 ans par rapport à la période antérieur à 1984.

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2021 1 15 /11 /novembre /2021 11:22

On sait que les cycles de 28 ans , que nous faisons démarrer par convention à la date ou leur déphasage est le plus faible (1803,1831,1859,1887,1915,1943,1971,1999,2027..) sont constitué de 7 cycle électoraux et de 8 cycle kichin).

Nous observons que par rapport qu'ils présentent en début de cycle de 28 ans un retard croissant. Cela peut s'expliquer par les tensions inflationnistes qui incite à refroidir l'économie, la variable u-inf-2 est du reste particulièrement significative pour expliquer les retard du cycle électoral, or l'inflation est plus forte dans la période qui suit un phasage prononcé de ces cycles. Inversement cycle AB et cycles électoraux ont tendance à présenter une certaine avance en milieu fin du cycle de 28 ans, après qu'une crise financière souvent présente en milieu de cycle de 28 ans oblige à relancer..

 

Pour prévoir ces avances et retard ont peut également utiliser des variables de plus long terme tel ius-50 pour le cycle électoral ou U-24 pour les cycles AB.

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2021 2 09 /11 /novembre /2021 10:59

Franchir des seuil en bourse n'est pas gratuit. On l'a bien vu fin 2018 où lorsque la purge a atteint entre 10 et 20 % en rythme annuel , les cours sont repartis à la hausse. Lors des cas extreme, comme le 1 er choc pétrolier ou la crise de 2008 la bourse s'autorise des plongées à -40 % sur un an...

Nous avons donc repéré de 1953 à 2016 des seuils de franchissement à 0%,10,20,30 ou encore 40% à la hausse , puis à la baise, en rythme annuel pour voir quelles était les réactions dans les 120 jours suivants, en progression mensuelle pour mieux discerner les choses.

Le franchissement des seuils

On le constate le mois suivants s'inscrit dans la poursuite du mouvement, surtout s'il est à la hausse. Ensuite entre 1 et deux mois après le franchissement du seuil, apparaisse des corrections, assez forte en cas de franchissement à la baisse, plus mollement en cas de franchissement à la hausse.

A l'entrée du  3 éme  mois, il n'y a plus de véritable impact.

Les graphiques suivants identifient dans les franchissements des différents seuils d'bord à la hausse puis à la baisse l'évolutions des 120 jours suivants. 

On constatera la similitudes des évolutions, il n'y que le franchissement à la hausse du seuil des 20% qui se traduise par une réaction baissière très rapide, tant ce seuil est très connu.

Le franchissement des seuils
Le franchissement des seuils
Le franchissement des seuils
Le franchissement des seuils
Le franchissement des seuils
Le franchissement des seuils
Le franchissement des seuils
Le franchissement des seuils
Le franchissement des seuils
Le franchissement des seuils
Le franchissement des seuils
Le franchissement des seuils
Partager cet article
Repost0
17 octobre 2021 7 17 /10 /octobre /2021 12:20

D'ou vient la forme différentes des cycles kitchin A et B....de l'intéraction entre le cycle kitchin de 42 mois et les cycles annuelles. Ces derniers connaissent en moyenne une progression de la bourse de novembre à avril en progression annuelle, et une baisse de mai à octobre.

La progression du cycle A est donc contrainte en en T+6/12 ce qui va entraîner un retard dans la formation de son pic, atteint en T+36. Au contraire la reprise du cycle B est hâtée par la présence du cycle annuelle haussier dès T+6/12 d'ou un pic précoce en T+12, et ensuite une lente érosion.  La fin du cycle B, les cycles D en cycle de 14 ans, est particulièrement dramatique, puisque ces derniers mois se déroulé l'été, période boursière en général assez défavorable. Au contraire la chute du cycle A est aussi marquée que passagère , coincée entre un pic tardif  et une point bas de fin de cycle amorti par l'hiver prometteur, avant l'émergence du Cycle B

De la formation des cycles A et B

Etudier les cours boursiers en progression sur 7 mois permet mieux de faire ressortir les cycles de 14 mois, 3 composant chacun des cycles kitchin. Ainsi sont-ils successivement nommé KA1,KA2,KA3,KB1, KB2  et KB3. Nous observons que la coïncidence des cycles annuelles avec les cycles de 14 mois est particulièrement forte en KB1 et KB2. En kA3, il y a aussi coïncidence, mais le cycle kitchin A est vraiment déprimé en sa phase finale.

 

 

De la formation des cycles A et B

Ainsi , tous comme les cycles de 28 ans se construisent par le déphasage progressif des cycles kitchin et électoraux, les cycles de 7 ans se construisent par le phasage progressif des cycles kitchin et annuel. Au plus bas aux extrémités, au plus haut en son milieu, avec globalement un cycle A aux évolutions heurtées, chahuté qu'il est en étant dominé par des déphasage, alors que le cycle B, qui est globalement en situation de phasage des cycles de 14 mois et annuel, à des évolutions plus douces.

Partager cet article
Repost0
Published by Christian Guy

Présentation Générale

  • : PREVISIONS ECONOMIQUES ET POLITIQUES - LES GRAPHES NOUS PARLENT
  • : Prévisions économiques et financières de long terme sur plusieurs années basée sur le cycle électoral pour différents pays portant sur plusieurs domaines: bourse, PIB, chômage, Taux d'intérêt, de change.
  • Contact

Pages